.

.

.

.

mercredi 1 octobre 2014

Cellule de la prison de la Grande Roquette - Notre-Dame des otages

Un coup d'oeil à l'église Notre Dame des otages inaugurée en 1938 ( architecte Julien Barbier )... un coup d'oeil à l'intérieur sobre et clair...




 Nous contournons l'église par la droite ( ou nous la traversons ) pour accéder à la vaste esplanade servant de terrain de jeu à la paroisse (presque toujours ouvert, sinon demander au curé très aimable).
Nous passons entre l'église et la maison en brique et pierres :

 Et puis devant nous, au milieu d'un environnement horriblement bétonné, un petit auvent qui abrite une porte de cellule et une grille provenant de la prison de la Grande Roquette.




 Juste à côté, une stèle avec un long texte que vous lirez sur le site de la paroisse ; il vous expliquera également l'histoire des otages mieux que je ne saurais le faire ---> Clic !



 De la rue du Borrégo voisine ( au 51 ), vous pouvez avoir une vue d'ensemble à travers la grille généralement fermée :


Eglise Notre Dame des otages, 81 rue Haxo, Paris XX°.

2 commentaires:

pierre a dit…

Je connaissais l'histoire des otages mais rien sur la cellule de la prison de la Roquette ,
merci encore
non loin de cet endroit se trouve le passage du Télégraphe , un endroit intéressant à voir avec une charmante petite église évangélique
à propos de la ville des otages j'ai le souvenir d'avoir lu une histoire ayant pour origine une rencontre entre une procession de fidèles leur rendant hommage et un défilé de militants beaucoup plus laïques dans les rues du 20e ,
Nombres d'horions furent distribués de part et d'autres , en résumé Don Camillo contre Pepponne

celà s'est passé dans les années 1920 à 1930

marc a dit…

pour les passionnés des portes de la Roquette en lien avec la Commune, voir aussi celle de l'église ND de bonne nouvelle bas côté droit : cellule 31.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...