Membres

Res publica


Chacune de ces photographies représente un objet, un lieu ou un site accessible ou visible gratuitement et sans bris de clôture.

...

Dans certains cas exceptionnels et/ou méconnus, les visites payantes seront clairement mentionnées.

...

Je ne m'interdis pas de passer le périphérique pourvu que ça en vaille la peine.

.

.

Patrimoine parisien en danger !

mercredi 16 juillet 2014

Les écuries de la gare d'Austerlitz - La destruction continue...

Faisant suite à un petit "embarcadère" construit en 1840 pour les trains de Paris à Juvisy, la gare d'Austerlitz actuelle est inaugurée en 1843 sous le nom de "Gare d'Orléans". L'emplacement un peu excentré et le prix abordable des terrains permettent à la Compagnie Paris-Orléans (P.O.) de disposer de vastes dépendances à proximité immédiate de la gare. C'est ainsi que de vastes écuries vont être construites entre la cour de l'Arrivée et l'hôpital de la Salpêtrière.
Ce petit coin ancien a un certain cachet, surtout si l'on se place dans le square Maris Curie... Mais rassurez-vous, la Mairie veille !


Affiché discrètement au fond du square, un permis de démolir en date du 22 novembre 2013 nous informe que la Ville de Paris autorise la Ville de Paris ( via son bras armé la Semapa ) à tout démolir. Les bétonneurs vont être contents !



Ce long bâtiment à six travées permettait d'entreposer la paille au niveau supérieur.



Plus de chevaux aujourd'hui... Depuis longtemps les écuries ont été reconverties en magasins, ateliers, locaux syndicaux, etc...



Merci au personnel qui m'a permis de faire ces photographies


Une charpente en vrai bois !


L'arrière des écuries vu de l'hôpital de la Salpêtrière:


N'y a-t-il aucun moyen de réutiliser ces écuries ? Ce qui a été possible à Bercy dans les années 90 est-il impossible aujourd'hui ? Ne peut-on intégrer le passé au présent pour construire le futur ?


Est-ce par inculture ou par cupidité que l'on cherche à faire disparaître toute trace d'activité humaine ? N'y a-t-il pas à l'Hôtel-de-Ville des gens pour qui Paris n'est pas synonyme de béton et d'angles droits ? On rase les habitations faubouriennes, on remplace des fontaines par du béton, on démolit des écuries... N'y a-t-il que les Palais Royaux qui trouvent grâce aux yeux de ceux qui se réclament du Peuple ?

Accès par la cour de l'Arrivée, 1 boulevard de l'Hôpital, Paris XIII°.

5 commentaires:

Eric P. a dit…

Merci Jean-Paul encore une fois pour votre blog et vos publications riches d'intérêt !
Justement, je me posais la question des chevaux récemment car avant 1920-30 avec l'arrivée des voitures, où se situait les écuries à chevaux dans Paris ? Y avait-il dans chaque immeuble des chevaux avec des écuries appartenant aux mêmes propriétaires ? Et les chevaux-taxis, qui les géraient ?
J'ai déjà un élément de réponse avec les écuries d'Austerlitz. J'espère que la Mairie de Paris prendra conscience de cette richesse patrimoniale pour réhabiliter ce lieu au mieux...

pierre a dit…

je crois qu'il y a peu de temps s'est posé un problème d'hébergement d'équidés
en effet le propriétaire des ânes et poneys du jardin du luxembourg n'avait plus aucun endroit à proximité pour les y faire passer le nuit
j'ignore la fin de l histoire

pierre a dit…

additif
j'avais lu cet article sur les ânes dans le blog de "dédé de Montreuil" ou le tenancier du blog André Cardinali lançait un appel pour la sauvegarde du grenier atelier de Picasso
je crois savoir que cet endroit a été classé
l

Fred de ParisAvant a dit…

Merci pour avoir mis ce souci en évidence, JP...

JPD a dit…

Pour répondre à Eric P., dux choses:
1 - Cliquez sur le libellé "Chevaux" dans la colonne de droite, vous y trouverez quelques réponses.
2 - Allez sur le blog "Le piéton de Paris" qui a fait trois excellents articles qui répondront à vos interrogations ( http://www.canalblog.com/cf/search.cfm?q=%C3%A9curies&bid=214415&searchbtn=Rechercher )

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...