.

.

.

.

vendredi 2 mai 2014

La Folie Saint-James - Neuilly-sur-Seine

Vous pensiez comme beaucoup que le quartier Saint-James avait quelque-chose à voir avec les Rothschild... Pas du tout ! ( Ni avec le rhum de Martinique ! ) 
Ce nom provient du village de Sainte-Gemmes-sur-Loire, près d'Angers, qui au cours des siècles vit son nom orthographié de multiples façons: Sancta Gemma au XII° siècle, Sancta Jema au XIII°, Sainte Jame au XIV°, Sainte Jammes au XVII°, Sainte James au XVIII°, et enfin Sainte Gemmes depuis le XIX° siècle.

C'est en effet Claude Baudard * de Vaudésir, baron de Sainte-James et trésorier général de la Marine et des Colonies, qui fit construire cette maison sur le terrain dit "de la Chambre".

Le jardin - s'étendant sur 12 hectares - était agrémenté de multiples fabriques, à la mode du XVIII° siècle.
Le domaine sera peu à peu morcelé et loti au cours du XIX° siècle. La partie restante appartient aujourd'hui au département des Hauts de Seine qui procède actuellement à son aménagement ( Clic ! ).

La façade sur rue (on ne visite pas encore) :


Le jardin Art déco :


La grande plaine (La Défense en arrière-plan) :


La grotte. Lors de mon passage, les décideurs du Conseil Général étaient présents sur le site.



Le pont palladien :


Pourra-t-on un jour visiter la Folie Saint-James ?
L'intérieur est splendide au dire d'une dame qui connait les lieux et que je salue amicalement ! 




* Vous noterez que je n'ai fait aucune réflexion déplacée à propos de ce prénom viril assez peu usité de nos jours...

34 Avenue de Madrid, Neuilly-sur-Seine (Hauts de Seine).

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Saint James pour moi ça évoque un rhum de Martinique
Si vous passer par là bas , à Sainte Marie dans le Nord du département ne manquez pas de visiter le musée du rhum attenant à la distillerie

Anonyme a dit…


…………et pour moi St James évoque le mystère !
Habitant le quartier - autrefois...- je suis passé souvent devant cette entrée sombre et très grise.
Un lieu sinistre et mort. Je crois bien, même, qu'il est resté inoccupé pendant l'Occupation allemande (un paradoxe !).
J’ai appris, depuis, l’extravagance de son constructeur et son aventureuse vie sociale.
Je n’imaginais absolument pas qu’il put y avoir à l’arrière un aussi vaste terrain.
Bravo si on rénove.
Otto

Anonyme a dit…

quel blog fabuleux
je m'explique
en faisant des recherches sur l'origine de certains noms de rue sur wikipédia pour un sujet qui me tient à coeur , je tombe sur la rue de Laborde et j'apprends donc qu'au 4 de cette rue il y a une borne limite de la ville
je m'en vais vérifier sur votre blog et évidemment ça y est
le sujet qui me tient à coeur c'est la débaptisation de rues ou d'établissements portant le noms de personnes dont les idées ou les actes furent néfastes
je pense à Huysmans , Taine , Vincent d'indy
Richepance c'est fait
et de Laborde n'a rien à voir avec l'honni amiral
bien entendu je comprends qu'on ne puisse pas avoir le même avis