.

.

.

.

vendredi 4 avril 2014

Pavillon de l'Ermitage

Le pavillon de l'Ermitage est une "folie" construite vers 1725 dans le parc du château de Bagnolet. D'abord doté d'un toit en terrasse ceint de balustrades, il se verra rehaussé d'un toit "à la Mansart" par la suite.


De la rue, la belle grille en fer forgé côtoie un bac en plastique vert pour la récupération des bouteilles vides... Quelqu'un pourrait-il expliquer à la Ville de Paris qu'en installant ce bac dix mètres plus loin, on faisait preuve de bon goût ?


Utilisé seulement à la belle saison, ce pavillon d'agrément n'était pas chauffé.
Il se trouve aujourd'hui dans le Jardin de l'hospice Debrousse.


Le château lui-même se trouvait sur l'actuel territoire de la commune de Bagnolet; son domaine s'étendait jusqu'au village de Charonne.


Sur cette carte de Michel Huard que j'extrais de l'Atlas Historique de Paris, j'ai encerclé de rouge le pavillon de l'Ermitage. On y voit à gauche l'enceinte des Fermiers Généraux, et à droite en pointillés, l'actuelle limite de Paris.


Une plaque rappelle qu'ici, en 1793, le baron de Batz, alors propriétaire des lieux, fomenta trois complots visant à sauver Louis XVI et la famille royale.


L'intérieur n'est pas franchement spectaculaire. On peut y voir des peintures murales attribuées à Jean Valade.


Des expositions consacrées à l'histoire locale y sont organisées, ici "De la vigne aux barricades" présentée en 2013.





Ouvert du jeudi au dimanche, de 14h à 17h30.
Fermé du 15/12 au 04/03 et en août.
Prix d'entrée: 3,00 €

148 rue de Bagnolet 75020 Paris

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous avez sûrement visité saint germain de charonne et son cimetière
et l'église des croates ?

Matthieu Rubin a dit…

Saint Germain de Charonne est fermée pour raisons de sécurité depuis 2009. Des fouilles sont en cours depuis plusieurs mois, je ne peux que recommander le reportage court mais passionnant disponible sur le site de la Ville.

Anonyme a dit…

et le cimetière on peut encore le visiter?

JPD a dit…

Oui, le cimetière est ouvert.

Anonyme a dit…

Il y a dans ce cimetière la tombe d'un soit disant secrétaire de Voltaire
il parai^t que lorsqu'on ouvrit sa tombe on trouva des bouteilles de vins
je crois que la tombe de Brasillach s'y trouve ainsi que celle de son beau frère

Anonyme a dit…

le beau frère de Brasillach est Maurice Bardèche