.

.

lundi 19 décembre 2011

Ancien couvent de la Madeleine de Traisnel (ou Tresnel)

Cet immeuble sans attrait particulier est un vestige ! Il s'agit en effet de l'ancien couvent de la Madeleine de Traisnel dont la première pierre fut posée en 1664 par la reine Anne d'Autriche. Ses terres s'étendaient alors sur 42 hectares.


La réputation de ce couvent sera parfois... douteuse: Le lieutenant général de police Marc-René d'Argenson, grand amateur de jeunes novices, se fera construire une maison mitoyenne avec une porte dérobée. Ceci inspirera Alexandre Dumas pour son roman "Le Chevalier d'Harmental".




Les bâtiments seront vendus comme bien national à la Révolution et deviendront une filature dirigée par les fameux duettistes Richard et Lenoir.
A noter: nous nous trouvons juste en face du couvent des Bénédictines du Bon-Secours, également repris par Messieurs Richard & Lenoir.



100 rue de Charonne, Paris XI°.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est dommage d'avoir loupe (reste seulement la structure) l'ancienne chapelle entresolee
dont parle aussi Hillairet

JPD a dit…

Je suis bien d'accord !
Le problème, c'est que la chapelle est désormais divisée en deux appartements privés, et qu'à moins d'y être invité...