.

.

samedi 1 mai 2010

Le gnomon de saint-Sulpice

L'église saint-Sulpice - une des plus vastes de Paris - recèle en son sein un élément rare (mais pas unique): un gnomon du XVIII° siècle. Cet instrument de mesure astronomique permet de mesurer la hauteur du soleil, et donc de déterminer les soltices qui eux-même fixent les dates de certaines fêtes chrétiennes mobiles (Pâques).



































Un rayon de soleil concentré par une lentille vient frapper un obélisque de marbre blanc prolongé par une ligne de laiton incrustée dans le sol.






















Les mesures extrêmes déterminent les solstices.






















Sur la base de l'obélisque, certains paragraphes ont été martelés; là encore, aucun mystère, ce sont simplement des écrits jugés trop favorables à la monarchie qui furent effacés pendant la révolution française. Eh oui, que voulez-vous, Dan Brown est un romancier, pas un historien !


.
Place Saint-Sulpice, Paris VI°.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...