.

.

lundi 22 février 2010

Une mélancolie distinguée...

Il faut parfois avoir le regard perçant pour traverser les portes...


Je ne sais pas si cela est dû aux feuilles mortes, mais la vue de ce vaste jardin privé n'éveille pas la joie de vivre...






7 rue du Val-de-Grâce, Paris V°.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...