.

.

lundi 8 février 2016

Caserne Dupleix

image Histoires du Nord - Palais des beaux arts à Lille

Il est loin le temps où le chef gaulois Camulogène, battu par Labienus, trouva la mort en 52 avant notre ère dans la plaine de Garanella. Car ce lieu était une garenne, on y chassait le lièvre et la perdrix !
Une grosse maison y avait été construite par les religieux de l'abbaye de sainte-Geneviève, d'abord appelée "Ferme de Grenelle", puis plus pompeusement "château".


 Le château de Grenelle sera transformé en poudrerie par la Convention et malgré une explosion dramatique en 1794, on continuera cette activité jusqu'en 1820.


 C'est le second empire qui construira la caserne Dupleix ; celle-ci abritera différents corps : cavalerie, cuirassiers, dragons.


 Depuis 1945 et jusqu'à sa fermeture, la caserne Dupleix sera dévolue à l'arme du train ; elle sera vendue à la ville de Paris en 1988.


Aujourd'hui, il ne reste que les deux pavillons d'entrée :

 Ce vaste terrain est depuis lors affublé de l'élégant patronyme "ZAC Dupleix". 1200 logements y seront édifiés selon les principes actuels : des lignes droites, des angles droits, de la ferraille et surtout du béton !  


Un superbe décrottoir a été oublié ; a-t-il servi aux bottes des cuirassiers ?




Appréciez la différence : à droite, un pavillon intact où même pour une caserne, on a tenté de faire quelque-chose d'harmonieux...
 

... et à gauche, le pavillon jumeau défiguré par des gens qui se prétendent architectes alors qu'ils ne connaissent que l'angle droit.
 

Place Dupleix, Paris XV°.

7 commentaires:

charly pierre a dit…

Cher JPD , vous êtes tellement lyrique que vous allez me faire regretter mon service militaire
autre chose , en passant en bus sur le Boulevard de l'Hôpital , j'ai vu sur les grilles de la gare d'Austerlitz , des pancartes de permis de construire et plus inquiétant de permis de démolir . Le 57 roulant trop vite et ne voulant pas s'arrêter malgré que je me sois annoncé comme envoyé spécial de votre blog , je n'ai pas pu voir quelle partie de la gare était concernée , mais comme vous nous aviez parlé d'une menace sur les écuries ,ça reste une probabilité

Unknown a dit…

je viens de passer devant je suis triste de voir que ma caserne a ete détruite juste 2 miserable bâtiment police militaire 83 /02 j ai finis mon engagement ici souvenir

Calli a dit…

Bonjour, existe-t-il d'anciennes photos de l'intérieur de la caserne? Ou de la démolition ? Merci !

JPD a dit…

J'ai publié ce que j'avais. Peut-être des particuliers possèdent-ils d'autres photos ?

Sonie a dit…

Je revenais de la Martinique avec mes parents et je jouais avec mes amis du moment au square Dupleix, j'allais au cathé à Saint Léon puis 15 ans plus tard , je me suis mariée et je suis revenue habiter place Dupleix, comme si ce quartier m'étais destiné , j'ai eu beaucoup de chagrin de savoir la caserne démolie , ce quartier était si tranquille , j'aimerai ajouter une photo mais cela ne paraît pas possible

JPD a dit…

@ Sonie: Merci pour votre témoignage.
Vous pouvez m'envoyer une photo à paris.bise.art@gmail.KOM (en remplaçant KOM par com) et je la publierai.

Laurent Laval a dit…

Bonjour,
je dois avoir des photos des lieux pendant la démolition.
je vais chercher et revenir ici, à l'époque j'était rentrer sur le site en cours de démolition et je mettais balader toute une journée pour faire des photos.