.

.

Commentaires

Certains d'entre vous me signalent que leurs commentaires ne sont pas publiés. Ce dysfonctionnement affectant Blogger m'oblige à aller les chercher manuellement.
Si vous ne voyez pas apparaître vos commentaires après un délai raisonnable (bah oui, on n'est pas aux pièces non plus !), merci de me le signaler à l'adresse paris.bise.art@gmail.com .

jeudi 18 juillet 2013

Triple cadran solaire rue de Charonne

Cet ancien immeuble industrieux de la rue de Charonne a définitivement perdu les ateliers qui faisaient vivre les faubourgs...


Si nous passons la porte (pas trop difficile), nous découvrons une cour restée intacte bien que fortement rénovée:


Si vous regardez bien la façade gauche au niveau du premier étage, vous voyez un premier cadran solaire...


... donnant les heures du matin:


La façade de droite est couverte de vigne-vierge, mais si l'on regarde mieux...


...on parvient à distinguer le deuxième cadran solaire donnant les heures du soir:


Cerise sur le McDo, avant de vous diriger vers la sortie, levez la tête. Malgré le ravalement récent, on a eu le bon goût de conserver cette méridienne à réflexion...


Hélas, le miroir renvoyant les rayons du soleil (et situé sur la bâtiment en face) a disparu.


59 rue de Charonne, Paris XI°.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce que je me demande quand même c’est comment ces horloges fonctionnaient l’hiver par temps couvert ou pluvieux (c’est souvent, à Paris, non ?). Comment pouvaient-elles rester à l’heure malgré cela ? Comment se fait-il qu’elles ne retardaient ou n’avançaient jamais et que celles de la rue de Charonne restaient synchrones ? Qui les remontait ? alors que le coucou suisse de ma salle à manger déconne sans cesse malgré mes soins permanents et que son zozio prend la nuit pour le jour. A minuit, il chante midi, ce con !....
Otto.

JPD a dit…

Quand le zozio prend la nuit pour le jour, il faut prendre sa vessie pour une lanterne et tout s'éclaire ! (Confucius)

Anonyme a dit…

Ca, c’est vite dit !
Essayez donc d'abord de l’attraper le zozio. Même ma femme n’y arrive pas et pourtant, elle a la main !
Otto.

Stowey a dit…

Il y a tres longtemps j'habitais et je travailais dans cette cour et j'ai aidee la construction des portes cocheres. merci pour les images.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...