.

.

mardi 5 mars 2013

Odoul Garde-Meuble - Villa Marcel Lods

Dans ce quartier de Belleville tellement défiguré, quelques réminiscences du passé vous attendent au tournant du passage de l'Atlas.


Cette voie privée a été baptisée "Villa Marcel Lods", du nom d'un des deux architectes qui bâtirent cet ensemble au début des années trente (le second étant Eugène Baudouin).


Le digicode est plutôt compréhensif... Entrons !

 
 Outre les deux bâtiments administratifs bien rénovés, il subsiste un magnifique hangar en bois transformé en galeries-show-room-ateliers... ainsi qu'un petit jardin bien caché (mais privé).





 Avant de partir, retournons-nous sur ce haut bâtiment; on y devine encore la trace de l'enseigne "ODOUL Garde-Meuble". Cet immeuble de cinq niveaux possédait un monte-charge de huit tonnes qui permettait aux camions d'accéder directement aux étages. C'est aujourd'hui un perchoir à bobos ! 


Villa Marcel Lods, 8 passage de l'Atlas, Paris XIX°.

3 commentaires:

Pierre BOYER a dit…

De très belles surprises...
Comme d'habitude !
:-)

Pierre

Thérèse a dit…

Incroyable mais vrai!

Anonyme a dit…

Eh oui ! la Commune est loin…la brutale poésie du quartier aussi…..les ouvriers s’en vont…..une aristocratie artistique et bourgeoise les remplace…et rénove ou reconstruit. La ville est de plus en plus socialement monolithique. On regrette mais on subit ce qui semble inévitable et en même temps accéléré.
Otto.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...