.

.

lundi 14 mai 2018

Willy Ronis au Pavillon Carré de Baudouin

Une "folie" était une maison de campagne édifiée en dehors de la ville par les riches aristocrates qui y menaient parfois une vie débridée. Celle dans laquelle nous nous rendons est une des rares survivantes, la "Maison de Nicolas Carré de Baudouin".
De sa grande époque, il ne subsiste que cette façade palladienne, l'intérieur ayant été totalement dénaturé par les sœurs de Saint-Vincent-de-Paul qui y installèrent un orphelinat.
Depuis 2005 et son rachat par la ville de Paris, cette maison sert pour des expositions, dont la notre aujourd'hui ! 


 

Ne croyez pas le site de la mairie de Paris, il ment, comme en attestent les quelques écrits rageurs de visiteurs qui se sont cassé le nez !


Dès l'entrée, c'est Willy Ronis lui-même qui nous accueille dans une posture... éclairante !


Bien sûr, les titis parisiens trouveront leurs grands classiques parmi toutes les vues de Belleville-Ménilmontant, tels les escaliers de la rue Villin:



Petite précision d'ordre pratique: toutes les photographies étant sous verre, les reflets seront omniprésents !  


Un Willy Ronis jeune homme dans l'appartement familial en 1929. Je crois que c'est lui l'inventeur du selfie (en français autoportrait). 


Il n'y a pas que des vues de Paris...




Un escalier fort banal nous mène vers le premier étage



J'adore cette photo intitulée "Le petit parisien", prise en 1952. Mais ce titre décrit-il le petit garçon ou le pain qu'il porte ?
Ah, le machin noir en bas à gauche, ce n'est que moi !


Cette photo prise au Palais Garnier s'intitule "Les dessous de 'opéra"... Le génie des titre...


Il fut un temps où la place de la République était un lieu où il faisait bon vivre... C'était avant l'age du béton.


Savez-vous que le Café de France à l'Isle-sur-la-Sorgue existe toujours ! Il se trouve au numéro 14 place de la Liberté.


Je ne savais pas que Willy Ronis avait photographié certains membres de Paris-Bise-Art !



Cette exposition passionnera les amoureux de la photographie, du vieux Paris, mais pas que !
Le talent fou de saisir une situation, de jouer avec la lumière, et ceci avec des appareils bien moins sophistiqués que ceux que nous possédons aujourd'hui.
Allez-y !


Entrée gratuite.
Exposition ouverte jusqu'au 29 septembre 2018.

121 rue de Ménilmontant, Paris XX°.

1 commentaire:

marc a dit…

Willy Ronis est au carré Baudouin et il a aussi été élève au lycée Jacques Decour (ex lycée Rollin)haut lieu du bas Montmartre

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...