.

.

.

.

mercredi 13 janvier 2016

Square Anna de Noailles : exemple d'impéritie municipale.

Coincé entre le boulevard de l'amiral Bruix et le boulevard périphérique, le square Anna de Noailles permet un accès piétonnier direct au bois de Boulogne.

En avril 2010, je déplorais que le joli bassin bleu où jouait un faune souriant ne soit plus alimenté en eau... J'étais loin de me douter que nous n'étions qu'au début d'un cycle de négligence et d'incurie qui allait nous conduire au résultat actuel.

Voyons le résumé des épisodes précédents :

En avril 2010, le bassin ainsi que la sculpture de Marcel Courbier sont intacts, mais l'eau n'arrive plus dans le bassin.





En août 2012, la statue du petit faune est gravement vandalisée :


En juillet 2013, il ne reste de la statue que quelques gravats ; le bassin a été rempli de cailloux :



En juin 2014, rien n'a été fait, la végétation envahit ce qui ressemble à une tombe ; la structure de l'ancien bassin se déconstruit.




En mars 2015, l'ancien bassin paraît être à l'abandon ; la jarre en pierre qui subsistait commence à être vandalisée.



Dernière visite le 29 décembre 2015 : statu quo ante, rien ne bouge.


Voici résumées en quelques photographies six années de "gestion" municipale. C'est souvent à l'entretien du "petit patrimoine" que l'on peut juger du soin apporté par une ville à son cadre de vie.
Mais heureusement, on végétalise les pieds d'arbres !  

Square Anna de Noailles, 46 boulevard de l'amiral Bruix, Paris XVI°.

3 commentaires:

Thérèse a dit…

Désolant.

charly pierre a dit…

heureusement que vous avez les preuves depuis 6 ans

beatrice De a dit…

Dommage qu'il n'y aie pas plus de gens comme vous pour dénoncer ce laisser aller de la culture.