.

.

.

.

jeudi 17 décembre 2015

Disparition de la plaque de Jean Allais... sur ordre de la mairie de Paris !

Rien n'échappe aux lecteurs de PBA !
Il y a quelques jours, Ronan H. me signalait la disparition de la plaque située au-dessus de l'entrée de la crypte Sainte-Agnès.
N'écoutant que mon courage, j'enfourchai mon fougueux destrier et me ruai vers Saint-Eustache. Notre lecteur avait, hélas, raison. Si la porte d'accès à la crypte avait été refaite - et bien refaite - le petit poisson qui la surmontait naguère était parti !



Rappelons que cette plaque n'avait rien d'historique au sens strict. Elle n'était qu'un discret hommage des paroissiens à Jean Allais, fondateur en ce lieu de la première chapelle ( Clic ! ).


Interrogé par mes soins, le Père Georges Nicholson, curé de la paroisse me répondit que la plaque se trouvait désormais dans la sacristie. En effet, lors des travaux de rénovation de la porte, les services de la mairie de Paris ont demandé que la plaque fut retirée ( l'église appartient à la ville de Paris ).

Alors bien sûr, on ne va pas faire un drame de cette disparition, mais qui cette plaque gênait-elle ? Elle était plutôt bien intégrée à son environnement, non ?
Cette "petite curiosité" était l'occasion de se remémorer l'histoire de Jean Allais, c'est à dire d'expliquer comment la petite histoire peut mener à la grande histoire.


Merci Ronan H. pour votre vigilance et continuez à m'envoyer vos observations !

1 rue Montmartre, Paris I°.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Amusant. Je m'étais justement rendu compte de cette disparition hier. La personne de l'accueil supposait que c'était pour restauration.....

marc a dit…

Les grands esprits se rencontrent. Je (re)visitais il y a 1 mois cette église avec l'excellent audioguide de l'accueil et cherchais la plaque. Comme la nuit tombait, je mettais cela sous le compte de l'obscurité....J'ai donc la réponse. J'avais évoqué d'ailleurs avec le sacristain la crypte. Il m'a indiqué que n'étant pas aux normes, elle n'est plus utilisée. Il trouve qu'elle n'a aucun intérêt (peut être parce qu'il avait senti que j'avais envie de la découvrir). Si PBA a la chance d'avoir une photo de cette crypte (elle a servi un temps de salle de théâtre), cela permettrait de vérifier l'opinion du sacristain

Serge 26 a dit…

Je n'ai pas retrouvé non plus lors de ma dernière visite de Sainte Eustache le buste (ou la plaque commémorative) de Franz Liszt dans la chapelle des musiciens. Personne à ce jour n'a su me donner d'explication. En sauriez-vous plus ?

JPD a dit…

Je suis bien en peine de vous répondre car je n'ai pas le souvenir (ni la photo) d'un buste ou d'une plaque consacrée à Franz Liszt... auriez-vous plus d'info ou au moins une photo ?

Serge 26 a dit…

Non je n'ai pas de photo et je n'en ai pas trouvé sur le net. Le buste est bien mentionné dans mon guide bleu, plus ancien que les dernières rénovations des chapelles. Cette disparition illustre bien le peu de considération que l'on a pour ce très grand musicien.

JPD a dit…

Je me demande si ce ne pourrait pas être le buste installé au musée de la musique porte de Pantin.
http://collectionsdumusee.philharmoniedeparis.fr/doc/MUSEE/0157759

Serge 26 a dit…

C'est fort possible. C'est en tous cas le souvenir que je garde du buste.
Rien à voir mais j'ai suivi l'an dernier sur deux jours (étape porte de Clignancourt) le tracé de la petite ceinture dans le sens inverse des aiguilles d'une montre (départ et arrivée aux entrepôts frigorifiques de Bercy). J'en ai fait le récit sur une dizaine de pages. Celui-ci peut-il vous intéresser ?

JPD a dit…

Pardon pour le retard, mais nous sortons des commentaires !
Tout m'intéresse ! Je connais bien la Petite Ceinture, je l'ai même parcourue en autorail il y a bien longtemps...
Si vous le pouvez, envoyez-moi votre récit à l'adresse du blog : paris.bise.art@gmail.com
Je ne vous promets pas de le publier dans son intégralité, PBA ayant plus une vocation de publier des articles illustrés, mais je verrai ce que je peux faire.
Merci d'avance,
JPD