.

.

.

.

lundi 10 février 2014

Statue d'Antinoüs rue Henri Barbusse

Qu'il se nomme Antinoüs ou Osirantinoos en Egypte, ce jeune éphèbe grec - favori de l'empereur Hadrien - a inspiré bien des sculpteurs.
Pourquoi le trouve-t-on dans la cour du 18 bis rue Henri Barbusse ? Je n'en sais rien ! Peut-être à cause de la proximité de l'atelier de l'illustre sculpteur François Rude... mais il habitait au 17 et avait sont atelier au 18 !
Peu importe, entrons !


Je doute fort que cette camionnette se fut garée ainsi du vivant de l'empereur Hadrien !





Pour mémoire, le même Antinoüs au Musée du Vatican:


et la fontaine du Fellah, rue de Sèvres, déjà vue sur Paris-Bise-Art:


Si vous voulez tout savoir sur les amours d'Hadrien et d'Antinoüs ---> Clic !

18 bis rue Henri Barbusse, Paris V°.

7 commentaires:

Thérèse a dit…

Extra!

Anonyme a dit…

moi j ai peur que nos enfants n'aillent plus au musée de peur de voir des statues de monsieur ou dame tout nu
et que dire de l'origine du monde
enfin pour la réouverture du zoo de Vincennes j'ose espérer qu'on mettra des bermudas aux chimpanzés

JPD a dit…

Oui, enfin en même temps, si l'on se contente des musées techniques genre musée de l'aviation ou musée de l'éventail, les risques sont circonscrits...

Alain a dit…

Il fait un peu garçon de bain avec ses deux cruchons. Je remarque que celui du Vatican a les mains libres, bien que la position laisse penser qu'il tenait quelque chose.

JPD a dit…

Rhoooo !

marc a dit…

Merci pour cette trouvaille Jean Paul
La cour a en plus gardé son ruisseau axial et une belle pierre pour couper le bois

JPD a dit…

Il y avait une pierre à bois et je l'ai ratée !!!!
Je m'en veux !!!