.

.

.

.

mardi 21 janvier 2014

La Poste du Louvre : Mort d'un monument républicain

Je reprends le titre du communiqué de presse de "Paris Historique" qui nous alerte sur la destruction programmée d'un monument emblématique du centre de Paris: La Poste de la rue du Louvre.
Le 15 novembre 2013, la Mairie de Paris a joyeusement signé le permis de construire - je devrais écrire "détruire" - et le ministère de la Culture est, comme d'habitude, resté silencieux.


Ouverte 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, cette poste est bien connue des retardataires...





Les nefs métalliques en danger de mort:

Photo Institut Français d'Architecture
 Le lien suivant vous permettra de lire l'article fort documenté de Paris Historique ---> Clic !

Je vous exhorte à signer la pétition en ligne pour tenter de sauver ce symbole ---> Clic !


52 rue du Louvre, Paris I°.

6 commentaires:

Alain a dit…

Difficile de tout conserver à Paris, il y a tellement de choses ! A l'heure du SMS, de telles "institutions" ne sont plus rentables. Espérons que la transformation soit réussie.

Adam a dit…

Je suis plutôt d'accord avec Alain. Tout bâtiment a sa raison d'être, et quand cette raison n'est plus d'actualité, il faut trouver une autre fonction ou le détruire. A travers Paris il y a plein de bâtiments de gros taille construit pour les PTT qui sont difficilement justifiable aujourd'hui (surtout dans une ville qui manque de logements), et qui doivent en plus être très cher à entretenir. J'aimerais bien soutenir la contre-proposition de vos amis, mais pour l'instant elle a l'air un peu floue.

JPD a dit…

Attention, je ne dis pas que tout doit être conservé immuablement. Mais je pense que dans certains endroits comme le centre de Paris, la modernisation doit être menée avec du respect pour l'existant
Regardez le Collège des Bernardins ou le musée d'Orsay, on a adapté ces illustres bâtiments au XXI° siècle sans pour autant détruire ce qui faisait l'histoire de leur quartier.
En l'espèce, la Mairie de Paris semble avoir choisi l'architecte le plus à la mode (Dominique Perrault), plutôt que d'autres projets qui respectaient l'existant. Le projet de l'architecte Anne Demians est à cet égard bien meilleur.

Klaus Building a dit…

Le problème, c'est aussi que Dominique Perrault est également l'auteur de la sinistre BNF, bâtiment lugubre et fonctionnellement aberrant. On peut donc craindre le pire pour la Poste du Louvre.

JPD a dit…

Je suis bien d'accord avec vous !

Pacha a dit…

Ok la Poste tourne moins qu'avant, et c'est normal à l'ère du numérique. Mais ça ne veut pas dire qu'il faut raser tout ce qui est beau juste parce que ça ne sert plus. A ce moment là, puisqu'il n'y a plus de roi en France, pourquoi on ne rase pas le chateau de Versailles pour en faire du logement social ou autre ? Ca fait cliché désolé, mais ça s'applique à bien d'autres exemples de patrimoine.
Ca n'est sûrement pas les besoins d'espace qui manquent à Paris, on peut très bien réaffecter et réellement valoriser les volumes de bâti ancien et de valeur sur le plan architectural sans pour autant démolir sans vergogne. Surtout qu'on sait très bien réaffecter les espaces existants et intégrer l'ancien mieux que cela.
Pour ma part, j'ai signé la pétition. Décidément, j'ai vraiment du mal avec les projets à la Jean Nouvel, Renzo Piano et compagnie.
Il ne faut pas figer Paris dans le passé, mais détruire le patrimoine de valeur notable est juste insensé, surtout quand on sait le réaménager et le préserver. Mais bon, mettre sa patte parmi le beau et l'ancien (comprendre détruire ou défigurer), ça donne plus de visibilité que construire du legoland dans un quartier déjà moderne et sans cachet...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...