Membres

Res publica


Chacune de ces photographies représente un objet, un lieu ou un site accessible ou visible gratuitement et sans bris de clôture.

...

Dans certains cas exceptionnels et/ou méconnus, les visites payantes seront clairement mentionnées.

...

Je ne m'interdis pas de passer le périphérique pourvu que ça en vaille la peine.

.

.

Patrimoine parisien en danger !

mercredi 17 septembre 2014

Petit patrimoine : la destruction continue...

La dernière fois que nous avions vu cette borne, c'était en décembre 2012 ( Clic ! ). Nous avions alors constaté  qu'elle était bien endommagée en partie haute, mais qu'elle était debout et se tenait bien droite !


Presque deux ans après, nouvelle visite :
Premier constat, notre borne est toujours aussi cassée, ce qui prouve l'attention des services concernés ( j'allais dire compétents ! ) pour le petit patrimoine...
Deuxième constat, notre borne est désormais inclinée...  




 Question : Comment sera-t-elle dans deux ans ?
Pour mémoire, extraite du site officiel de la ville de Paris, cette définition de fonction que j'ai hâte de voir mise en oeuvre...

73 avenue du général Leclerc, Paris XIV°.

lundi 15 septembre 2014

Musée Adrien Mantienne - Collection Maurice Joron - Bry-sur-Marne

Hors Paris

Retour à Bry-sur-Marne pour visiter le musée Adrien Mentienne, à deux pas de l'église déjà visitée ( Clic ! ).


Ce musée tout neuf présente la collection Maurice Joron donnée à la ville de Bry par sa fille et fort bien présentée. Pour en savoir plus sur ce peintre --> Clic !







En sortant du musée, ne changez pas de trottoir et regardez l'hôtel de Malestroit qui abrite aujourd'hui l'école municipale de musique.


Vous remarquerez forcément la grille ouvragée; elle provient du château des Tuileries à Paris, de même que la colonne ionique sur laquelle elle s'appuie.



A côté de la colonne, un ancien bénitier tient lieu de fontaine.


6 Grande rue Charles de Gaulle, Bry-sur-Marne ( Val de Marne ).

dimanche 14 septembre 2014

Aidons la Commission du vieux Paris !

Rappel des chapitres précédents : Le 13 août dernier, le Canard enchaîné révélait le complot ourdi par madame Hidalgo contre la Commission du vieux Paris ( Clic ! ). 
Dés le 26 août, un certain nombre d'amoureux de Paris décidaient de réagir et lançaient une pétition.
Au fur et à mesure des retours de vacances, des associations, de grandes voix, des particuliers, des blogueurs ont apporté leur soutien à cette action.
Aujourd'hui, près de 800 signatures expriment leur soutien à la Commission du vieux Paris et disent que le patrimoine de notre capitale mérite un défenseur.
Ne laissons pas Paris aux bétonneurs ! 

Vous aussi, signez notre pétition --->  Clic !


vendredi 12 septembre 2014

Jeu de l'été ( 9c )

Je vous rappelle que notre dernière énigme de l'été n'a toujours pas été résolue. J'attends avec impatience le produit de vos cogitations !

Pour mémoire, tout est là : Clic !


Fontaine du square Villemin - Fontaines du faubourg Saint-Martin

En 1841, les propriétaires de la rue du faubourg Saint-Martin se réunirent et décidèrent d'améliorer le standing et le confort de leur voie. A cet effet, ils lancèrent une souscription pour installer sur les trottoirs des réverbères, des urinoirs et des fontaines.
Les fontaines étaient de deux types, mâle et femelle ou, plus exactement, sirènes et tritons. 
Les urinoirs ont disparu, mais des trente fontaines qui furent installées, une seule est parvenue jusqu'à nous.



Elle est installée aujourd'hui dans le square Villemin, à proximité de l'accès menant à l'avenue de Verdun. Cette survivante est du type mâle ( ou triton ).




Au-dessus de la petite tortue figure le nom du sculpteur : André Martin.


Les deux côtés du socle :


Conformément à un usage de plus en plus répandu à Paris, cette fontaine n'est pas alimentée en eau...



Curiosité : Au pied de la cathédrale d'Orléans, Place Sainte-Croix, on trouve deux fontaines presque semblables à celles du faubourg Saint-Martin. Mais en regardant bien, elles associent les deux modèles : la partie basse ( tritons ) soutenant la partie haute ( enfant nu au cygne ).

Image Wikimedia

Addendum 14 septembre

Sur ces anciennes cartes postales, on voit nos fontaines en situation:


Devant la mairie du X°,.. c'est mieux en zoomant:


Et ici, aux abords de la porte Saint-Martin, avec les seaux qui montrent que ces fontaines n'avaient pas qu'une vocation décorative:




Square Villemin, avenue de Verdun, Paris X°.


jeudi 11 septembre 2014

Remember


Commission du vieux Paris - La pétition ( suite )

La pétition réclamant le maintien de la commission du vieux Paris dans ses prérogatives actuelles a franchi la barre des 650 signatures.
Elle est soutenue par l'ensemble des associations, sites, blogs et particuliers soucieux de la préservation du patrimoine parisien.
L'avez-vous lue ?

> Clic ! <


mercredi 10 septembre 2014

Commission du vieux Paris - La pétition ( suite )

La pétition réclamant le maintien de la commission du vieux Paris dans ses actuelles prérogatives a franchi la barre des 600 signatures.
Elle est soutenue par l'ensemble des associations, sites, blogs et particuliers soucieux de la préservation du patrimoine parisien.
L'avez-vous lue ?

> Clic ! <


L'atelier de Parmentier

Parmentier, ce n'est pas que du hachis !
Sous le règne de Louis XV, Antoine-Augustin Parmentier fut nommé apothicaire de la maison royale des Invalides. Son atelier-laboratoire était situé dans l'actuelle cour d'Alger, dans la partie "hôpital" des Invalides.


C'est dans cette cour qu'il commença à planter des pommes de terre. Son laboratoire (on ne visite pas) faisait saillie. On voit encore aujourd'hui la curieuse caisse en bois fixée à l'extérieur : c'était le garde-manger  de Parmentier où il entreposait remèdes et potions au frais.   



Le laboratoire de Parmentier est conservé en l'état ; en voici une photographie glanée sur le net :


Institution nationale des Invalides, 6 boulevard des Invalides, Paris VII°.

lundi 8 septembre 2014

Fontaine de Joyeuse - Le retour

Il y a deux mois, l'inquiétude était grande de constater l'absence de l'amour en bronze représentant l'Ourcq, d'autant plus que la mairie du III° prétendait n'être au courant de rien.


Deux mois après, l'amour est de retour, tout beau tout propre.


Et en plus, l'eau coule !
Merci aux lecteurs qui m'ont signalé ce retour.


Fontaine de Joyeuse, 41 rue de Turenne, Paris III°.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...