Membres

Res publica


Chacune de ces photographies représente un objet, un lieu ou un site accessible ou visible gratuitement et sans bris de clôture.

...

Dans certains cas exceptionnels et/ou méconnus, les visites payantes seront clairement mentionnées.

...

Je ne m'interdis pas de passer le périphérique pourvu que ça en vaille la peine.

.

.

.

.

lundi 22 décembre 2014

Sauver le Bois Dormoy ? C'est possible !

Et si, pour Noël, nous faisions une bonne action ?


Nous avions déjà parlé des menaces pesant sur le Bois Dormoy ( Clic ! ). Hélas, la mairie de Paris persiste et l'association qui gère ce petit bout de nature n'a d'autre choix que d'attaquer en justice le permis de construire.
Vous pouvez aider !
En donnant l'équivalent d'un paquet de cigarettes ou d'un paquet de bonbons, nous donnons au Bois Dormoy une petite chance d'exister.

Pour faire le geste de Noël, c'est par là ---> Clic !

vendredi 19 décembre 2014

La crèche de la Madeleine par Edéenne

Comme chaque année, la crèche de la Madeleine sort de l’ordinaire. Elle a été confiée cette fois-ci à une créatrice en joaillerie québécoise installée à Paris, Edéenne.
De taille relativement petite, la crèche se trouve en partie droite de l'église, signalée par une "voûte céleste" bleue scintillante.


On a même aménagé un praticable pour les plus petits :




C'est simple, c'est joli, ça brille, que demander de plus ?



La signature de l'artiste :


Place de la Madeleine, Paris VIII°.

mercredi 17 décembre 2014

La cathédrale Saint-Louis - Choisy-le-Roi

Hors Paris

C'est par l'arrière et par inadvertance que j'ai découvert la cathédrale de Choisy-le-Roi. En effet, lorsqu'on traverse l’agglomération par l'avenue Jean Jaurès, c'est ce
 côté que l'on voit, ainsi que l'intrigante inscription "Salle Jean Jaurès".
D'abord chapelle royale et paroissiale de par la volonté du roi Louis XV (qui s'installe à Choisy en 1739), l'église est de facture néo-classique. L'architecte en est Ange Jacques Gabriel. Après la Révolution, elle sera sauvée par le curé Leverdier qui fera inscrire "Liberté Egalité Fraternité sur la façade en 1792.



Le bâtiment arrière évoqué plus haut connut bien des vicissitudes. Érigé en même temps que l'église comme pavillon royal, il deviendra la mairie en 1833, la Croix rouge en 1903, puis la salle J.Jaurès et une bibliothèque jusqu'en 1928 où le commissariat de police s'y installe (jusqu'en 1986).


Cette carte des années cinquante nous montre l'ancien commissariat de police. 
On y voit aussi que le clocher est moins haut que la nef, car le roi n'aimait pas entendre les cloches depuis son château !


La façade, hélas à contre-jour...




Plutôt qu'un long descriptif, lisez donc cette vidéo réalisée par l'office de tourisme local. Vous y entendrez le carillon - un des rares en Île-de-France - qui joue La Marseillaise à midi chaque jour ! Oui, car Leconte de Lisle fut un citoyen de Choisy ; il y est enterré.


L'église deviendra cathédrale en 1966, à la création du département du Val de Marne. Bien que le siège de l'évêché soit désormais à Créteil, la cathédrale de Choisy à conservé son titre.


Sur le parvis, une charmante maison abrite - entre autres - l'office de tourisme ; c'est l'ancien presbytère. Allez-y, les bénévoles qui vous recevront sont fort aimables !


Place de l'église, Choisy-le-Roi (Val de Marne).

lundi 15 décembre 2014

Cité Odiot

Petit espace privilégié dans le grouillant quartier des Champs-Elysées, la cité Odiot porte le nom du célèbre orfèvre qui exécuta le berceau du roi de Rome et la châsse de Saint-Vincent-de-Paul ( Clic ! ). Il avait fait construire à cet emplacement un hôtel particulier superbe décoré de fresques pompéiennes.
Aujourd'hui, la cité Odiot a perdu son accès vers la rue de Berri, mais elle reste un discret îlot de verdure, hélas bien protégé par un digicode ( mais il y a du passage tout de même ).


La cité dispose de deux entrées, aux numéros 26 et 34 rue Washington.
Il faut d'abord traverser l'immeuble sur rue :



Il ne vous reste qu'à écouter les oiseaux !






Avant de partir, un salut à l'adorable maison de la concierge :


Cité Odiot, 26 et 34 rue Washington, Paris VIII°.

dimanche 14 décembre 2014

D'un Montmartre l'autre

de Dominique Chauvat et François Pedron. Editeur: La Belle Gabrielle

C'est d'abord un beau livre et ça se voit ; tout y est , le poids, la taille, tout.
Et puis quand on le feuillette, on s'aperçoit qu'il est drôlement bien documenté, plus que certains ouvrages plus austères.
Basé sur la mise en parallèle d'une photographie ancienne et d'une photographie actuelle prise au même endroit et dans le même axe, ce serait déjà un travail "avant-après" intéressant, mais ici nous avons la chance d'être pilotés par de vrais montmartrois.
Car c'est là le secret de cet ouvrage : il n'est pas le fruit de la commande opportune d'une grande maison, mais c'est le (grand) rejeton d'un petite maison d'édition montmartroise qui a su recueillir la vérité des lieux et des gens comme personne.
Initialement financé par souscription (j'en étais), cet ouvrage sera, comme on dit, un superbe cadeau de Noël ! 



La colonne de droite s'enrichit (encore)

Mais oui, c'est Noël, la colonne de droite s'enrichit à nouveau : vous y trouverez désormais un aperçu du compte Twitter de Paris-Bise-Art. Vous noterez que ce compte est partagé avec Commerces-Immarcescibles.
Je vous laisse expérimenter les possibilités de ce nouvel "objet graphique"*, comme agrandir, retwitter, répondre, etc...

* Objet graphique serait la traduction de widget.


vendredi 12 décembre 2014

Hôtel des 3 collèges

En plein cœur du quartier latin, à l'angle de la rue Cujas et de la rue Victor Cousin, se dresse l'Hôtel des 3 collèges.
Cet hôtel tire son nom des nombreux collèges établis alentour dès le XIII° siècle, les trois plus proches étant le Collège de Sorbonne, le collège de Cluny et le collège des Cholets.


Ce blog n'ayant pas pour vocation de concurrencer le guide Michelin, je ne vous vanterai pas le confort des chambres ! Ce qui nous amène ici, c'est une magnifique collection de vieux plans de Paris apposés dans les salons du rez-de-chaussée.


Du plan de Bâle à celui de Turgot, ces plans sont de véritables œuvres d'art où il fait bon se perdre.



Plus d'info. ---> Clic !



Sur ce plan détaillé du quartier au XVIII° siècle, on tente de se repérer dans un Paris qui n'a pas encore connu les grands travaux du baron Haussmann.


Dans un petit coin près de la réception de l'hôtel, une margelle attire notre attention... Ou plutôt le quart d'une margelle.



Il s'agit de l'ancien puits du collège de Cluny, toujours en eau !


Je tiens à remercier chaleureusement la direction et le personnel de l'hôtel qui m'ont permis de faire ces photographies.

16 rue Cujas, Paris V°.

mercredi 10 décembre 2014

Magasin UNIQLO Le marais

Et si nous allions faire un peu de magasinage* ?

*Oui, j'utilise magasinage de préférence à shopping car :
 - J'aime le Québec.
 - De deux mots moches, je choisis le plus français.
 - Magasinage est plus hygiénique que lèche-vitrine.
 - Je fais ce que je veux, c'est mon blog !

Entrons donc dans ce nouveau magasin UNIQLO, plutôt spectaculaire



Vous êtes dans une ancienne usine dont la cheminée en briques rouges est encore en place



De la mezzanine, la vue est saisissante



La vieille horloge a perdu ses aiguilles


Au rez-de-chaussée, des plaques de verre tranlucide attirent le regard... descendons !


Au sous-sol, une partie de l'espace est clos par de larges vitres...


Derrière ces vitres, on peut voir de drôles d'instruments...


des outils peut-être...



Et bien, si vous voulez savoir pourquoi, dans un magasin de vêtements à la mode, on trouve de vieux outillages ( et même une meule ), il vous faut cliquer ( Clic ! ) pour assister à la visite que nous avions faite en ces lieux en 2012.


Une fois que vous aurez visionné les envois de 2012, vous serez d'accord avec moi pour penser que cette rénovation est plutôt réussie et que nous avons échappé au pire.

39 rue des Francs bourgeois, Paris IV°.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...