.

.

lundi 18 mars 2019

P'tite cour (2)

C'est Marc S. qui nous entraîne vers les arrière-cours de la rue Charlot; il est vrai que dès l'entrée, ça a du cachet:



L'ensemble est bien entretenu, mais pas abîmé par une rénovation trop agressive.





La récompense: une magnifique pierre à bois en état d'usage !



Au moment de mettre sous presse, je m'aperçois que j'avais pris ce même petit passage en photo il y a dix ans, en juillet 2009:


Merci Marc !

38 rue Charlot, Paris III°.


Visite de la maison Boucheron

Pendant que vous poussez votre chariot chez Croisement, Aupré ou Lefoncé, figurez-vous que notre envoyé spécial Claude P passe chez Boucheron pour renouveler sa carte de fidélité...


Je ne vous présente pas la place Vendôme:





Atmosphère feutrée, tapis épais, on chuchote...






Il est joli comme ça votre supermarché ?






Tiens, c'est marrant, ils ont oublié de mettre les prix !











Merci à Claude P. pour cette visite inhabituelle (pour moi) !

Place Vendôme, Paris VIII°.

La folle histoire du 26 rue Soufflot

Vous n'allez pas me croire, mais il y a d'autres blogs que Paris-Bise-Art sur le ouaibe !
Prenez par exemple le site "Clichyrama", déjà répertorié dans notre rubrique "Blogs et sites d'outre-périph." Et bien figurez-vous qu'un article très complet s'y trouve, consacré à l'histoire d'un lieu, le 26 rue Soufflot.
C'est bien écrit, fort bien documenté, l'iconographie est riche, que voulez-vous de plus ? Le lien ? Le voici, cliquez sur l'image:



On me dit que sur certains smartphones, la passionnante colonne de droite de Paris-Bise-Art n'apparaît pas. Je n'y peux rien, changez d'appareil ! 

dimanche 17 mars 2019

L'écologie avance !

C'est encore une fois notre envoyé spécial Claude P. qui a assisté à cette scène surprenante: on teste les moyens de déplacement du futur:
Sur les bords de Seine:




Pour éviter toute pollution, les gens ne se chauffent plus, ils s'emmitouflent !


Seul moyen de transport autorisé: le deux chevaux:





Et un bon coup de pif, un !


Heu... Le cône en plastique, là... 


Un des nouveaux bus de la RATP.
J'ai une question cependant: tout cavalier sait qu'un cheval flatule parfois en marchant (et il n'est pas le seul).  Ces rejets malodorants devront-ils être comptabilisés comme Co2, Nox, particules fines ?


Rassurez-vous, notre envoyé spécial a assisté au tournage d'une scène d'un futur télé-film consacré à l'incendie du Bazar de la charité. 

vendredi 15 mars 2019

C'était le temps des fleurs...

Depuis toujours, le rond-point des Champs-Elysées est réputé pour ses superbes massifs de fleurs qui font le bonheur des passants comme des touristes. Combien de photos de jolies mariées asiatiques posant en robe blanche devant les massifs ?


Chacune des six fontaines avait son parterre de fleurs, changées à chaque saison...



Ces ornements faisaient à juste titre la fierté des jardiniers municipaux.



Ces dernières années, même en absence d'eau, les six grands massifs fleuris égayaient le rond-point.


Même derrière des décors farfelus, des fleurs...


Regardez et profitez-en bien...






Car maintenant, c'est fini. Plus de fleurs !



C'est ce que la mairie de Paris appelle "végétaliser"...



Les six photos suivantes ont toutes été prises à moins de dix mètres des nouvelles pelouses:




D'autres réverbères là: Clic !
D'autres vues de la pergola: Clic !


Alors maintenant, la question:
Puisqu'il n'y a plus de fleurs à arroser, pourquoi avoir installé cet onéreux et disgracieux système d'arrosage automatique ?



Voyez aussi cet article de Paris-Bise-Art à propos des fontaines.

Rond-point des Champs-Elysées Marcel Dassault, Paris VIII°.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...