Membres

Res publica


Chacune de ces photographies représente un objet, un lieu ou un site accessible ou visible gratuitement et sans bris de clôture.

...

Dans certains cas exceptionnels et/ou méconnus, les visites payantes seront clairement mentionnées.

...

Je ne m'interdis pas de passer le périphérique pourvu que ça en vaille la peine.

.

.

mercredi 30 juillet 2014

AMTUIR - Musée des transports urbains - Chelles

Hors Paris

Il faudrait plusieurs pages pour relater l'histoire du Musée des Transports Urbains !
De Malakoff en 1957 à Chelles aujourd'hui en passant par Saint-Mandé et Colombes, l'impressionnante collection de L'AMTUIR a connu bien des vicissitudes. 
Lisez s'il vous plait l'histoire de cette association sur leur magnifique site ( Clic ! ).

Une partie de cette collection est visible par le grand public lors des journées du Patrimoine (septembre) et lors de la nuit des musées (mai).  A ces occasions, des navettes en vieux autobus sont assurées entre la gare de Chelles et le musée. 


Nous sommes dans une usine désaffectée


Ce que vous voyez est le fruit du dévouement d'une équipe de bénévoles


Souvenirs, souvenirs...


Beaucoup d'autobus parisiens bien sûr, mais aussi une motrice Sprague du métro (au fond)...


des bus de différentes villes de province:




et des tramways (ici un parisien):


le magnifique tram nantais et sa vaste plateforme:


Et ce n'est qu'une partie de la collection !
Laissez-vous tenter par une petite balade en bus à plateforme ! (ici, un TN6 C2 qui fêtait cette année ses 80 ans).


Aux dernières nouvelles, il semblerait que le nouveau maire de Chelles soit décidé à faire aboutir le projet de musée... Vœu pieux ou parole d'homme ?

1 rue Gabriel de Mortillet, Chelles ( Seine et Marne ).

mardi 29 juillet 2014

Défense d'éléphant...

Vous le savez, je déteste les graffiti(s) et je m'efforce de les éviter autant que faire se peut lorsque je prends une photo.
Cependant, ce détournement d'interdiction découvert par hasard m'a fait sourire. Il fait pour moi exception, au moins pour le soin apporté à la police de caractères. Jugez-en vous-même:





Nous sommes à l'angle de la rue Louis Blanc et de la rue Philippe de Girard, dans le X° arrondissement.

lundi 28 juillet 2014

La femme au bain - Square de la butte du chapeau rouge

La pose d'un feu rouge qui ne sert à rien boulevard d'Algérie a deux conséquences: elle crée une pollution contre laquelle il faudra lutter, et elle permet aux automobilistes bloqués d'admirer la "Femme au bain".


C'est au pied du square de la butte du Chapeau Rouge que cette sculpture a été installée en 1939 sur un buffet d'eau créé par l'architecte Léon Azéma.



Cette statue est connue sous trois noms: "La Femme au bain", "Eve" ou "Accueil de Paris". Cette dernière appellation vient du fait que Raymond Couvègnes sculpta cette femme nue pour orner une des portes de l'Exposition internationale des arts et techniques dans la vie moderne, plus connue comme l'Exposition universelle de 1937.



La porte Delessert de l'exposition :


Le buffet d'eau fonctionne rarement et partiellement; deux jets d'eau sur quatre sont hors service.


Dernièrement, la porte d'accès au square n'est plus ouverte. Oubli, négligence, perte des clefs ?


Je n'aurais pas pu écrire cet article sans le livre "Sur les traces des Expositions universelles" de Sylvain Ageorges, éditions Parigramme.

Rappel : Pour voir l'ensemble des envois consacrés aux expositions universelles, cliquez sur le libellé "Exposition Universelle" ci-dessous.

Boulevard d'Algérie, Paris XIX°.

vendredi 25 juillet 2014

Enceinte de Philippe-Auguste - La tour cachée de la rue des Rosiers ( 4 )

Il y a du Catherine II de Russie chez Anne Hidalgo; Rappelez-vous les villages Potemkine... Dans le même esprit, les maires de Paris et du IV°ont inauguré le Jardin des Rosiers le 05 juillet dernier... et en ont immédiatement fermé la porte !
Hier, jeudi 24 juillet, la porte était toujours fermée.
Heureusement, pour qui connait le quartier, un accès discret et non fléché se trouve dans un coin du jardin Francs-Bourgeois-Rosiers ( Clic ! ) dont l'entrée se trouve dans l'Hôtel de Coulanges, 35 rue des Francs-Bourgeois ( ouvert seulement l'après-midi ).
Bien sûr, on ne peut que se féliciter de l'ouverture de ce petit jardin au public. Le gros bémol, c'est la tour de l'enceinte de Philippe Auguste qui réapparaît après de nombreuses années d'invisibilité ( voir nos précédents articles Clic 1, Clic 2 et Clic 3 ).

Visite guidée, c'est par là:


Premier constat, la tour est cernée de murs:


L'intérieur de la tour a été rénové avec soin. Rien d'historique ici, nous ne voyons que les traces de l'aménagement en "gloriette" d'un propriétaire précédent.


Ici, à gauche, la partie "privative" de la tour n'est toujours pas terminée. Le haut mur blanc qui devait être étêté ne l'a pas été...



Au pied de la tour, les pavés qui avaient été posés il y a un mois ont été retirés au profit de... rien.


Et puis, la honte: Ce barbouillage d'enduit qui cache les vieilles pierres !
Constatant ce ratage, on a tenté de "piqueter" l'enduit pour faire "historique"... pitoyable.


Ici, on a grattouillé l'enduit sur un centimètre pour faire ressortir deux pierres !


Dans un coin, au pied d'un mur ( encore un ), un monceau de grosses pierres qui proviennent probablement de l'enceinte de Philippe Auguste...


La sortie fermée qui a été ouverte par Madame Hidalgo...     
  

Vue de la rue des Rosiers:


10/12 rue des Rosiers, Paris IV°.

mercredi 23 juillet 2014

Alerte enlèvement - Fontaine de Joyeuse - L'Ourcq a disparu !

Nous avions déjà vu ( Clic ! ) cette fontaine appelée aussi fontaine de Turenne ou fontaine de Saint-Louis.



Un amour en bronze symbolisant l'Ourcq déversait son eau fraîche


Et aujourd'hui, regardez bien:


Plus rien. L'amour en bronze a disparu. Aucune mention de travaux...
Interrogée, la mairie du III° n'est au courant de rien...


Fontaine de Joyeuse, 41 rue de Turenne, Paris III°.

Opéra Comique

Si la création de l'Opéra Comique remonte à Louis XIV, le bâtiment actuel - dit salle Favart - a été terminé en 1898. L'architecte Louis Bernier a conçu une salle de 1500 places qui sera inaugurée par le vigoureux Président Félix Faure.
C'est le premier théâtre français doté d'un équipement totalement électrique. 



La salle est dite "à la française"; le nombre de fauteuils a été réduit à 1255.




Le plafond représente "La glorification de la musique" par Benjamin Constant; le lustre est moderne: dessiné par Alain-Charles Perraut, il a été posé en 2007.


L'avant-foyer:



Le foyer est une merveille. 


La restauration du foyer a été réalisée en 2013 grâce au mécénat du World Monument Fund. Merci à nos amis américains... Heureusement qu'ils sont là !


Le plafond du Foyer est d'Albert Maignan.


Les portes sont en marbre de Sarrancolin.



On peut visiter l'Opéra Comique en allant assister à une représentation bien sûr. On peut aussi le visiter librement lors des Journées du Patrimoine (en septembre) ainsi que lors des journées "Tous à l'Opéra" (en mai).

1 place Boieldieu, Paris II°.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...