.

.

.

.

vendredi 3 octobre 2014

Des lions à la gueule en cul-de-poule ?

Pourquoi tant de lions parisiens ont-ils une gueule en cul-de-poule ?
Tout simplement parce-que les sculpteurs de l'époque ( premier empire ) n'avaient jamais vu de lion !
Un peu d'histoire : 
Le lion de Nectanebo I, pharaon égyptien du IVe siècle avant notre ère, est le "père" des premiers lions sculptés, d'abord à Rome puis à Paris. La sculpture originale se trouve au musée du Vatican : 


 On le retrouve sur deux fontaines romaines, la fontaine de Moïse (ou de l'acqua felice) :


 et en deux exemplaires au pied de l'obélisque de la Piazza del popolo :


 Lorsqu'en 1806, Napoléon ordonne la création de quinze fontaines à Paris, l'architecte Vaudoyer se voit chargé de celle de l'Institut, quai Conti.
Le sculpteur ornera sa fontaine de quatre lions couchés crachant de l'eau. Il prendra pour modèle le lion de Nectanebo, déjà vu à Rome et dont deux exemplaires analogues se trouvent au Louvre.
La forme de la gueule reprendra exactement celle des fontaines romaines, donnant l'impression d'une forme en "cul de poule".

Gallica.bnf
 La fontaine de l'Institut a disparu depuis longtemps, mais on peut encore voir ses lions à Boulogne-Billancourt --> Clic !


 Lorsque l'architecte Chalgrin réaménagea le Palais du Luxembourg, il chargea Jean-Antoine Talamona de décorer l'escalier d'honneur avec six lions de Nubie.
Le sculpteur n'ayant jamais vu de lion, il s'inspira des seuls lions visibles à Paris à cette époque : ceux de la fontaine de l'Institut.
C'est pourquoi les lions du Sénat ont l'air de sucer une tétine !


 Derniers avatars du lion de Nectanebo, ces ornements d'immeuble, ici boulevard du temple, près du théâtre Dejazet. Toujours la bouche en cul-de-poule !



6 commentaires:

Thérèse a dit…

Ah ca c'est une belle explication. En effet.

Anonyme a dit…

j'ai trouvé votre commentaire bien peu respectueux du Roi des animaux , mais en était il de même pour les illustrations des fables de La Fontaine à l'époque de sa parution ?
Sinon un conseil vers Noêl évitez la pelouse de Reuilly , le Cirque Pindet , Edelstein et ses fauves

JPD a dit…

Même pas peur !

Anonyme a dit…

JPD n'a rien à craindre il est sous la protection d'un lion bel et fort, un lion qui est vraiment d'enfer ;o)

Etienne

JPD a dit…

Voilà une ligne qui n'est pas écrite par un sot !

pierre a dit…

Pour la fontaine de l'Institut, une autre version est que le modèle des lions ait été pris à la fontaine des Innocents qui s'ornait alors de lions (certes copiés eux-mêmes sur les lions de Nectanebo). Je m'amuse par ailleurs à rechercher les lions dans Paris, j'en suis à 1300 environ, et je peux vous dire qu'il est exceptionnel qu'ils aient la bouche en cul de poule, qu'ils datent d'avant ou d'après 1800. Vous pourriez d'ailleurs le constater sans arpenter Paris en consultant l'excellent ouvrage "Lions de Paris" de Didier Serplet AAM Editions - septembre 2013.

PD