.

.

.

.

mercredi 30 avril 2014

Cadran solaire géant et plaques diverses place de la Concorde

Peu de parisiens le savent, mais la place de la Concorde constitue un cadran solaire géant dont le style est l'obélisque. Il a été créé le 21 juin 1999 (solstice d'été) en prévision des festivités du nouveau millénaire.


Des lignes tracées au sol permettent de suivre l'évolution du soleil; elles sont matérialisées par des clous sur la chaussée...


... et par des bandes jaunes sur les terre-pleins.




Sur la ligne de la douzième heure, nos facétieux services municipaux ont inversé un pavé afin d'en complexifier la lecture...


... Mais suivons néanmoins cette ligne; nous arrivons sur un petit médaillon dont la lecture rend perplexe... En cherchant, on trouve quantité d'explications; je n'en ai aucune !

Addendum:
Notre lecteur Hervé Bry nous a envoyé l'explication que vous pouvez lire dans les commentaires ci-dessous. En voici un extrait: "Il se trouve que lors de l'installation de l'obélisque à Paris, il n'a pas été choisi de conserver l'orientation originelle du monolithe. Il a ainsi subi une rotation anti-horaire de 90°. La face originellement à l'est s'est donc retrouvée au nord.
La phrase signifie ainsi "Ce qui était à l'Est (levant) à Thèbes est maintenant au Nord à Paris.".



En nous approchant de la base de l'obélisque, un curieux triangle pointu attire l'attention des pigeons. Il nous rappelle qu'en 1999, le pyramidion doré a été réalisé grâce au soutien d'Yves Saint-Laurent et de Pierre Bergé.



Enfin, à quelques mètres, une plaque nous remémore l'histoire de cette place.
Nous avions déjà vu l'inscription "place Louis XVI" (Clic !)


Place de la Concorde, Paris VIII°.

6 commentaires:

Hervé BRY a dit…

Après quelques recherches, j'ai l'explication concernant le texte du médaillon "Au levant de Thèbes surgit à Paris le nord" !

Il se trouve que lors de l'installation de l'obélisque à Paris, il n'a pas été choisi de conserver l'orientation originelle du monolithe. Il a ainsi subi une rotation anti-horaire de 90°. La face originellement à l'est s'est donc retrouvée au nord.

La phrase signifie ainsi "Ce qui était à l'Est (levant) à Thèbes est maintenant au Nord à Paris.".

Le texte est assez cryptique, mais clairement étayé par les ouvrages sur le sujet, qui confirment le changement d'orientation (Par exemple "L'Obélisque de la Concorde", M.A. Lebas, 1839 - http://books.google.fr/books?id=f1ZJAAAAcAAJ&dq=Ob%C3%A9lisque%20de%20Louxor&hl=fr&pg=PA78#v=onepage&q&f=false).

JPD a dit…

Merci beaucoup pour cet éclairage; j'ajoute un paragraphe immédiatement !

Anonyme a dit…


L'histoire de Paris s'inscrit véritablement dans son pavé !
Otto.

JPD a dit…

... Comme disait un CRS en mai 68 !
(j'ai honte, parfois).

Anonyme a dit…

J'étais seulement dans l'ésotérisme !
.....
D'où l'expression populaire " ça lui va comme un pavé dans la gueule d'un flic !"
....
Allez ! honte partagée.
Otto.

Anonyme a dit…

mon dieu si on s'assoit sur les marches , il fait faire attention à ne pas s'installer sur le triangle commémoratif

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...