.

.

vendredi 14 décembre 2012

Chez Ammad - Grand hôtel de Clermont

Vous en avez assez des endroits branchés ? Allez chez Ammad, "breton-kabyle" et tenancier du "Grand Hôtel de Clermont".



Edith Piaf y eut sa première chambre à Paris en 1929. Elle y reviendra en 1948 rejoindre le boxeur Marcel Cerdan qui y avait ses habitudes.


Tout est resté dans son jus; regardez le téléphone sur le comptoir en zinc...


Le numéro de téléphone ? il est sur la porte... C'était pratique ces numéros qui indiquaient le quartier... Montmartre, Ménilmontant, Wagram, Botzaris, Voltaire, etc...


N'oubliez pas de regarder la frise qui fait le tour de l'établissement et déchiffrez-la ! Elle a été réalisée par un client, dans la pure tradition montmartroise.


Le jeudi, c'est couscous, mais c'est au comptoir que vous retrouvez le vrai Montmartre, avec ses femmes du monde et ses demi-mondaines, ses aristos et ses prolos !


Plus d'info: Clic !


Ça, c'est Paris !

18 rue Véron, Paris XVIII°.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Piaf et Cerdan étaient décidément faits pour se rencontrer et que cela commence, finisse (ou se poursuive) à l'hôtel était écrit dans les astres.
Ah ! l'Amour, un jour immortel, demain changeant et après-demain souvenir....
Otto.

Thérèse a dit…

Nostalgie, nostalgie quand tu nous tiens... ces numéros étaient si pratiques à retenir, j'en ai encore en mémoire...

Julien ANIDO a dit…

Dommage que vous n'ayez pas parlé des toilettes de Chez Ammad, un modèle du genre!! :)
Un vrai rad parisien comme il est agréable d'en trouver encore, et spécialement celui-ci, une sorte de dernier des mohicans Montmartois!!!
Julien, rédacteur de www.unjourdeplusaparis.com

samir ammad a dit…

Anonyme
ça restera un endroit typique,avec des vrais piliers

Anonyme a dit…

"Je me presse de rire, de peur d'être obligé d'en pleurer". Mon "commentaire" ne sera sans doute pas "approuvé par l'auteur", puisqu'il vous ramènera à la réalité : Cerdan n'a jamais fréquenté ce bar, et encore moins Edith Piaf. La fresque de ce lieu a été peinte par un Texan,Nils, un grand peintre, philosophe, laquelle n'a rien de montmartrois. Vous visitez un musée, ce lieu n'existe plus, et quasiment toutes les personnes qui lui donnaient vie non plus. Et c'est même pour cela que vous franchissez le seuil de ces murs, quand vous fuyez, dédaignez ou craignez ces mêmes personnes que vous croisez ailleurs, et qui du temps où ce lieu existait vous auraient certainement dissuadé d'y entrer. Je n'ai aucune illusion d'être entendue par vous, simplement quand on a si bien connu un lieu, à en entendre tant de stupidités, il est difficile de rester silencieux...

JPD a dit…

Vous avez raison cher anonyme, je suis trop stupide pour comprendre ce que vous tentez d'exprimer.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...