.

.

mercredi 16 mars 2011

Escalier à double révolution (ou à double hélice)

Cet immeuble construit en 1781 est longtemps resté, avec ses huit étages, le plus haut de Paris. Doté de deux entrées (rue de Valois et rue Radziwill), il abritait des tripots, des salles de jeu et autres affairistes dans une ambiance de caravansérail. Il est plaisant de savoir qu'il héberge à présent les oeuvres du comité d'entreprise de la Banque de France...
Si l'intérieur de l'immeuble a été entièrement restructuré, l'extraordinaire escalier à double hélice (comme à Chambord !) a heureusement été conservé.




Ouvert en semaine aux heures de bureau. Montez (par l'ascenseur) à la médiathèque, au 5° étage).





48 rue de Valois (et 33 rue Radziwill), Paris I°.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

merci bcp!
une merveille!

Anonyme a dit…

Albert Tissandier, dans le magazine de son frère Gaston, La Nature (2ème semestre 1896), décrit bien cet escalier remarquable, avec gravures à l'appui.
(voir le scan de la revue sur le site de la BNF : http://cnum.cnam.fr/CGI/fpage.cgi?4KY28.47/304/100/536/0/0).

Anonyme a dit…

j ai habité dans cet immeuble et empruntai tous les jours ce fameux escalier à double hélice : je crois seulement 2 à Paris : siège du Crédit Lyonnais et Rue Radziwill