.

.

mercredi 22 mai 2019

Trois passages autour de la rue Didot

Dans sa partie la plus méridionale, qui se nommait jadis "chemin des mariniers", la rue Didot voit s'ouvrir plusieurs petites impasses portant toutes le nom d'un ancien propriétaire.
Ces "villas" ont conservé leur caractère mi-urbain, mi-campagnard, les gens s'y saluent et il n'est pas rare les soirs d'été d'entendre les verres tintinnabuler sous la ramure...

Nous commençons par la villa Deshayes:




C'est tout de même une des plus belles girouettes de Paris !








Plus petite, la villa Mallebay:



Du moderne à taille humaine ? Si, c'est possible !



Ça fait peur, non ?


Cette curieuse maison aux formes inclassables abrite de toute évidence un sculpteur. 


Qui dit vitrine dit vitre, et qui dit vitre dit reflets !



Nous terminons par la villa Duthy:


El correo ha llegado !




Ambiance méditerranéenne mais nous sommes bien dans le XIV ° !


N'oubliez pas de visiter aussi les jumelles villas Jamot; elles sont à deux pas mais les portes sont munies d'un digicode... 

Rue Didot, Paris XIV°.

4 commentaires:

Nina a dit…

J'aime bien les "ça m'suffit" ...(chers) de Paris.

Anne a dit…

PARIS ENCHANTEUR ...Glycines, clématites, jasmins, chèvrefeuilles, cerisiers et cet beau cabriolet qui file plein Nord. La transformation des lieux et surfaces sont très intéressantes tant par la diversité de formes que de matériaux. Merci.

Anonyme a dit…

Bonjour,
La villa Mallebay abrite en effet un sculpteur, Jean Cardot : il est l'auteur du Charles de Gaulle situé avenue des Champs-Elysées, notamment. Un espace d'exposition de ses oeuvres est prévu dans le bâtiment moderne.
Matthieu V.

JPD a dit…

Merci de cette précision.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...