.

.

vendredi 29 mars 2019

Galeries Lafayette Champs-Elysées

En septembre 2012, Paris-Bise-Art alors adolescent vous avait emmené dans les sous-sols du "Virgin mégastore" et vous y aviez vu ceci:


Cette porte de salle des coffres avait été installée là pour la First National City Bank dont l'immeuble entier (architecte André-Louis Arfvidson, 1930) constituait le siège parisien.
D'autres images ici: Clic !
Lorsqu'en 1989, la société Virgin décida d'y implanter son "mégastore", elle laissa cette installation dans le décor du sous-sol; ça coûtait moins cher que de la déménager ! 

Aujourd'hui 28 mars 2019, Paris-Bise-Art (toujours adolescent mais moins !) ne pouvait pas rater l'ouverture, dans ce même immeuble, des Galeries Lafayette Champs-Elysées. Mon propos n'étant pas de me mêler aux hordes photographiantes, mais de retrouver ma porte de coffre !

Les habitués du Virgin Mégastore ne seront pas dépaysés. Le grand hall n'a pas changé:





On a même installé un morceau de tour Eiffel au cas où l'on serait perdu sur la carte du monde:



Pas de temps à perdre, direction le sous-sol:


Le sous-sol est consacré à la nourriture, le français y est parlé même si les vocables affichés relèvent plus de l'anglo-américain (food-hall, etc...).
Impression peut-être due à la foule du premier jour, c'est trop petit !
Ce succédané de Lafayette Gourmet ne lui arrive pas à la cheville.  
Et dans ce capharnaüm, pas de coffre-fort !


Heureusement, ma perspicacité proverbiale doublée d'un pifomètre à toute épreuve me firent ressortir des Galeries Lafayette pour gagner le coin de la rue La Boétie où se trouve toujours l'entrée du Monoprix.


Nous gagnons le sous-sol du magasin qui est donc mitoyen de celui des Galeries (vous suivez ?)
Bingo ! Ma porte de coffre est toujours là, sous le mot "Maison":


On ne peut pas dire qu'ils se soient foulés pour présenter ce chef d'oeuvre...
Voulez-vous que je vous dise ? C'était mieux avant !


52/60 avenue des Champs-Elysées, Paris VIII°.


La rue parisienne (42) - Numéro spécial

Quand une femme bien sous tous rapports, bon chic bon genre, toussa toussa, se comporte comme les personnes qu'elle vilipendait la veille...


En plein après-midi, au vu et au su de tout le monde...




Le tout sous l’œil bienveillant d'une autre dame...


mercredi 27 mars 2019

La rue parisienne (41) - Numéro spécial

Pendant un an, du 1° juin 2017 au 21 juin 2018, Paris-Bise-Art a pris en photo le même petit coin de rue (rue de Clignancourt) afin de constater de visu le traitement de la saleté dans Paris sur une longue durée. Vous pouvez revoir ces articles ici: Clic !
En vérité, cela fait quatre ans que j'ai pu constater l'aggravation de la situation, bien aidée par des services municipaux absents et/ou inefficaces...
Chaque année cependant, j'ai entendu madame Hidalgo affirmer la main sur le cœur que la propreté était sa priorité ! Cette année encore.
C'est pourquoi j'ai pensé qu'une petite piqûre de rappel serait la bienvenue.

Situation la semaine dernière:
On remarquera qu'une poubelle a été ajoutée; elle est pleine et non vidée...


Il n'y a pas à dire, la végétalisation des pieds d'arbres est un vrai succès !


La situation cette semaine:



En prime, cette mini-vidéo montrant le soin pris par les services municipaux pour économiser l'eau !
(Il ne s'agit pas d'une fuite. Des agents ont simplement mal fermé le robinet).


Les nouvelles serres d'Auteuil

L'ancien Jardin fleuriste de la ville de Paris, devenu le Jardin des serres d'Auteuil vient de traverser une période de changements et de polémiques auxquels Paris-Bise-Art n'a pas pris part.
Je vous propose aujourd'hui d'y faire un tour afin de constater par nous-même ce qu'il en est.


Inchangé, le grand parterre à la française est toujours aussi majestueux, avec en perspective la grande serre (Palmarium). 
Vous admirerez aussi la fontaine de la bacchanale de Jules Dalou.
Voyez aussi le jardin japonais.


Inchangées également, les "serres historiques" est et ouest sagement alignées:



Nous contournons la grande serre:


L'ancienne orangerie a été complètement rénovée:


L'intérieur de l'orangerie porte désormais le sceau de Roland Garros:


Nous arrivons au bord du jardin longé par le boulevard d'Auteuil. Devant nous, la silhouette un peu écrasante de l'ancienne piscine Molitor devenue un bunker pour milliardaires...
Les nouvelles serres sont à gauche:


Nous voici donc devant les nouvelles serres... Mais je croyais qu'il y avait un nouveau court de tennis ? Il est où, où, où où ?


Pour mieux vous situer, regardez ces deux plans avant/après (merci Google earth).
J'ai encerclé de rouge le terrain modifié.


Les anciennes "serres technique" qui ont été démolies dataient des années 2000/2006. C'était des petites structures en acier qui n'avaient rien à voir avec l'œuvre de Formigé. Elles n'étaient pas classées contrairement à ce que certains ont affirmé...


Bon, alors maintenant, mettez votre short, nous entrons sur le court !


Semi-enterré, 5000 places...


Ici, je me suis placé debout sur le rang le plus élevé; nous constatons que nous somme moins hauts que la cime des arbres: 



Les cabines des commentateurs:


À mi-hauteur du court, c'est à dire au niveau du sol, une coursive fait le tour du stade, donnant une vue plongeante sur les joueurs:


La paroi extérieure de la coursive est vitrée; elle permet de voir les nouvelles serres chaudes qui entourent le nouveau court sur ses quatre côtés.
On peut visiter ces serres en passant par un sas car la température et l'hygrométrie sont contrôlées et reproduisent le climat d'origine des plantes.


Houla ! Il fait chaud et humide, on se croirait en Afrique tropicale (beaucoup trop picale)...


Chaque côté du court est consacré à une grande région: Afrique, Asie, Amérique du sud et Australie.



L'esplanade donnant accès au court Simone Mathieu, n'est pas encore terminée.



La partie "jardin contemporain" a été rafraîchie; elle permet aux bronzeurs de bronzer !




La partie "jardin anglais" est inchangée:


En résumé, et je sais que ce que je vais dire ne va pas plaire à tout le monde, l'implantation de ce nouveau court enchâssé dans les nouvelles serres dessinées par  Marc Mimram est une réussite. Si les choses en restent là, je dirais même que l'espace autorisé au public a été agrandi et que l'esthétique d'ensemble y a gagné.


Ne manquez pas non plus le jardin mitoyen, plein de poésie; c'est normal, c'est le square des poètes !

Ne vous y ruez pas ! L'ouverture au public aura lieu le 21 juin 2019, après le tournoi de Roland Garros.

3, avenue de la Porte d'Auteuil, Paris XVI°.

lundi 25 mars 2019

Accord Deléon

C'est rue de la voûte, petite rue tranquille du XII°, que l'on trouve cette boutique enchantée: Accord Deléon
Un réparateur d'accordéon !

La boutique étant fermée à l'heure du déjeuner, c'est à travers la vitrine que j'ai pris ces photos:




Artisan, artiste, caverne d'Ali Baba, à vous de juger.




Allez, on écoute le maître de maison... Et un p'tit air d'accordéon !


47 rue de la voûte, ParisXII°.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...