.

.

vendredi 14 septembre 2018

Sacré-Cœur et sacré courage !

Notre envoyé spécial Claude P a eu le courage de grimper les 237 marches qui mènent au dôme du Sacré-Cœur afin de vous rapporter ces photos superbes.
Mes genoux s'associent à moi pour le remercier !



J'ai toujours considéré que le Sacré-Cœur ressemblait plus à une grosse meringue qu'à une église...


Les cavaliers vert de gris qui semblent garder l'entrée sont Saint-Louis et Jeanne d'Arc.


On croirait un peu des mamelons de toutes tailles, non ?



La meilleure façon de ne pas voir la grosse meringue, c'est de monter dessus !


Le château d'eau de Montmartre. Celui-ci, édifié en 1927, est le deuxième du nom; pour voir le premier, toujours debout, c'est ici: Clic !


Le campanile (c'est là qu'on joue au gong):




Pourquoi le Sacré-Cœur reste-t-il blanc sans jamais être ravalé ?
Parce que la pierre qui le constitue - la pierre de Souppes - a une particularité: l'eau de pluie la blanchit en faisant ressortir le calcin de couleur blanche. C'est donc le premier monument auto-nettoyant de Paris !




Tiens, l'entrée monumentale des anciens grands magasins Dufayel, rue de Clignancourt:


Le square Willette a été rebaptisé en square Louise Michel eu égard à son passé (pas le passé du square, le passé de Willette, faut suivre !).


Que ceux qui veulent à tout prix bâtir des tours à Paris réfléchissent en voyant cette photo: Paris est une ville plate !



Qu'elle paraît petite l'église Saint-Pierre de Montmartre ! C'est pourtant elle l'église paroissiale.




Si vous allez au Mont-Saint-Michel, on vous dira que Saint-Michel a terrassé un dragon... N'en croyez rien ! C'était un crocodile !
Vous ne me croyez pas ? Regardez bien:





Tu me fais tourner la têêêteu...




La place du Tertre étouffant sous les barnums des restaurateurs qui ont littéralement privatisé la place avec la bénédiction de la mairie...


Un coup de zoom et nous voici au Stade de France à Saint-Denis:


Jouxtant la basilique côté rue Lamarck, l'Hôtellerie Ephrem qui accueille pour un prix modique les fidèles assurant jour et nuit l'adoration eucharistique continue *.
Après la fermeture des portes au grand public (22h30), l'activité continue ainsi toute la nuit à huis clos dans la basilique. 
* Ne me demandez pas ce que c'est, je n'en sais rien !








C'est tout de même beau Paris, non ?


Un grand merci à Claude P pour ces images de grande qualité et pour ses jarrets à toute épreuve !

3 commentaires:

marc a dit…

Quelques remarques
Merci à Claude P, superbes photos
A t'il pris une photo de l'ancien calvaire(ex chemin de croix...pas le cimetière). C'est du haut qu'on peut le découvrir? Sinon je dois en avoir une
Dommage que la visite du dôme ne permette plus de passer par la galerie intérieure (sécurité)on voyait le choeur de l'église
Pour le jeune montmartrois que j'étais le feu d'artifice tiré le 14 juillet du parvis était le plus beau et le plus démocratique, on le voyait de partout. Il n'a plus été tiré de là après un attentat début années 70, une bombe avait endommagé la stabilité du Campanile (d'ailleurs pendant des années, on entendait plus la savoyarde de peur que tout s'écroule)

JPD a dit…

Le calvaire ? J'ai ça dans mes réserves !

Pierre a dit…

Cumulard, puisque asthmatique et claustrophobe, je vous remercie vivement pour la diffusion de ces superbes photos. Je me suis rendu des centaines de fois au Sacré-Cœur (moi-même, je la surnomme "la grosse meringue" !) mais pour les soucis précités, je n'ai jamais pu me rendre là-haut. Merci Claude, merci Jean-Paul !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...