.

.

mercredi 5 septembre 2018

L'écrivain, la boulangère et la herse d'or

Figurez-vous que Claude P, avant d'être l'envoyé spécial de Paris-Bise-Art que vous connaissez, fut le voisin d'un écrivain dont vous avez peut-être entendu parler, Victor Hugo !



Le grand écrivain habita de 1832 à 1848 un appartement dans l'hôtel de Rohan-Guéménée, place des Vosges. Les lecteurs de PBA le connaissent déjà: Clic ! 


Il avait pour maîtresse une boulangère dont la boutique se situait à l'angle de la rue du petit musc et de la rue de la Cerisaie. Nous avons retrouvé la boulangerie mais pas la boulangère.


Victor Hugo avait coutume d'emmener sa maîtresse dans une chambre de l'hôtel de la herse d'or.
Cet hôtel a été démoli en 1958. Heureusement, il nous reste les photographies:



Il nous reste aujourd'hui le porche intégré à un immeuble qui aurait pu être pire...



Détail amusant: Notre envoyé spécial a pris la photo d"une rampe de parking dans le nouvel immeuble du 35 rue du petit musc, et ce n'est pas innocent. 
Car le vénérable hôtel de la herse d'or disposait d'écuries souterraines auxquelles on accédait par une rampe probablement pas très différente de celle-ci !


Merci à Claude P. pour cette édifiante page d'histoire !

3 commentaires:

marc a dit…

L'hôtel de la herse d'or au 20 rue st Antoine n'a donc rien à voir avec l'ancien

JPD a dit…

Rien à voir, pas tout à fait:
L'actuel hôtel de la herse d'or rue Saint-Antoine a récupéré l"enseigne de notre hôtel des la rue du petit musc après sa destruction en 1958.
La herse d'or était le nom familier de la herse protégeant la porte Saint-Antoine voisine.

le grand barde a dit…

ça devient olé olé ce blog , je n'ai qu'un seul mot pour nommer JPD et Claude P " les misérables "

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...