.

.

mercredi 8 août 2018

Compiègne (6) - Musée Antoine Vivenel

Hors Paris

Suite de notre balade dans Compiègne. Nous allons visiter le magnifique musée Antoine Vivenel.

Installé dans le cadre superbe de l'hôtel de Songeons-Bicquilley, le musée Vivenel est à la fois un musée des beaux-arts et un musée d'archéologie.


Dans la cour, il m'a semblé reconnaître Jeanne d'Arc !


Le musé est installé dans un luxueux hôtel particulier et les peintures sont présentées dans des pièces meublées tout à fait raffinées.
Cet escalier n'est-il pas superbe ? (vous ai-je dit que j'aimais les escaliers ?).


Les premières pièces du rez-de-chaussée sont consacrées à une époustouflante collection d'objets antiques. 



L'Egypte, la Grèce antique, Rome, tout est là.


Le machin oblong à gauche est une momie de bébé !



Je connais beaucoup de musées qui aimeraient posséder une telle collection d'antiques !


La peinture et la sculpture sont présentés au premier étage, à la manière d'un appartement bourgeois: 




Un amour de musée, vous dis-je !




Les arts du feu ne sont pas oubliés:




La dernière section du musée est consacrée aux nombreuses découvertes archéologiques de la région ( Verberie, Gournay-sur-Aronde, Champlieu).




Dommage de résumer en un seul article les richesses de ce musée charmant. Il mérite amplement votre visite, d'autant qu'il est annoncé des travaux d'extension-modernisation pour cette année.
Visiter le site du musée: Clic !



Le ticket d'entrée au musée donne également droit à l'accès au musée de la figurine historique et au cloître Saint-Corneille.

Tarif: 4,00 €

Rue de la baguette, Compiègne (Oise).

Mais notre balade compiégnoise continue; à suivre...

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Des escayers,
Encore des escayers !
Toujours des escayers !!
En voulez-vous des escayers ?
(en aparté : jusque là, ça rime sec -
qui pourrait me clouer le bec ?)
Comme Dreux a bien dessiné,
Le Sieur Magot, serrurier
- de son état - a bien forgé
Cette élégante rampe en acier.
Non ! non ! en fer (et damnation !)
Puisque l'acier vint bien plus tard
Et dans les ateliers d'Albion
(pourquoi ? ça rime ? ça rime à quoi ?
Cet étalage un peu narquois !)
En tous cas l'architecte Dreux
Put rejoindre La Chatre (**), heureux.
Otto Suggestion.
(**) c'est en Berry, ignorants !
Près de la Belle au bois, dormants.

JPD a dit…

Alors ça c'est de la versification ou je ne m'y connais pas !

Anonyme a dit…


N'est-ce pas ?
Otto.

Unknown a dit…

Je ne connais pas mais il va falloir que j y aille

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...