.

.

lundi 23 avril 2018

Cité industrielle

Presque invisible entre deux immeubles, cette ancienne voie privée semble n'avoir pas de fin. Son nom - Cité industrielle - évoque le temps où le quartier n'était qu'ateliers en tous genres.


Aujourd'hui, les ateliers se sont transformés en petites maisons ou en garages...






Alors, dans cet environnement peu artistique, c'est dans les détails qu'il faut chercher la beauté:


Dans un recoin, des pots de fleurs géants perdus par la ville de Paris (mais pas pour tout le monde...).


Sachez-le, on trouve des rimes très riches dans les cités industrielles !


On trouve aussi des architectes qui en douce, détruisent l'harmonie simple d'un immeuble pour construire un hideux escalier de secours...


On trouve même des ateliers où des gens travaillent !


Puis on débouche sur une sorte de placette qui semble avoir bien du mal à rester propre... Mais au moins, dans cet arrondissement, la ville fait des efforts (suivez mon regard).


Vous pensiez en avoir terminé avec mon petit sentier ? Pas du tout.
Nous traversons la rue Camille Desmoulins et ça continue !


Total contraste, cette partie de la cité est bobo-résidentielle et végétalisée.





Notre passage vient buter sur la grille d'une ancienne usine où les machines-outils ont laissé la place à des écrans d'ordinateurs.



Il faudra revenir lorsque cette glycine aura fleuri !


Cité industrielle, Paris XI°. Commence au niveau du 115 rue de la Roquette.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...