.

.

mercredi 28 mars 2018

On a retrouvé le gros tout nu !

Vous souvient-il de cette sculpture posée en 2013 sur un trottoir de la rue Soufflot ?

photo Ahmed Ben Cheikh

Œuvre monumentale de Hong Biao Shen représentant un lutteur mongol, elle avait fait jaser...
Les étudiants l'avaient surnommée affectueusement "le gros tout nu".
Le sculpteur chinois, ex-étudiant à la Sorbonne, en avait fait don à son université.
Mais où est-elle partie ? A-t-elle rejoint les steppes de sa Mongolie natale ?
Une enquête s'imposait...

Après de longues recherches, c'est une annonce "Portes ouvertes à l'institut de géographie" qui nous a mis la puce à l'oreille. Allions-nous retrouver notre mongol fier ?
Direction la rue Saint-Jacques...


Il n'est pas dans le grand amphi...


Soudain, à travers une vitre, la silhouette familière apparaît dans le petit jardin !


Je ne voudrais pas être désagréable mais par ce temps, laisser le mongol tout nu sous la pluie confine aux mauvais traitements !


191 rue Saint-Jacques, Paris V°.

5 commentaires:

Le grand barde a dit…

À cause de vous nous allons avoir des problémes avec Kim Jong Un , en aucun cas le grand barde ne peut cautionner ça

JPD a dit…

Attendons Kim Jong Deux !

Le grand barde a dit…

Ce cas de Corée me turlupine

JPD a dit…

On ne contrepète pas après vingt heures !

JPD a dit…

Je vous transmets ici un poème de notre Parnassien Otto.
Si Otto me lit, qu'il me contacte ( paris.bise.art@gmail.com ) Merci !

Toutes les biroutes chinoises
Sont représentées petites
Ne cherchez pas des noises
A ce Chin'toc sans mérites !
Sûr, y'en a d'plus belles ici
Que l'on se montre, entr'amis
On se les pipe, oui Madame
Ne dites pas non. Sur mon âme
Vous le fîtes : c'est donc permis.

Otto.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...