.

.

lundi 18 décembre 2017

Hôtel-Dieu - Le spleen

La lente agonie de l'Hôtel-Dieu se poursuit. 
Quand on connaît la concupiscence des bétonneurs et leurs projets fous, on souhaiterait qu'elle ne finisse jamais...
En attendant, voici un petit tour de ce qui fut jadis le plus grand hôpital de Paris. Si vous y trouvez de la mélancolie, ce n'est pas ma faute...

Le hall d'entrée est désert; sa grande porte d'entrée ne sert plus à rien. On entre presqu'en cachette, par une petite porte...


Le couloir directorial est définitivement silencieux:


Pas âme qui vive; je dois être le seul malade !


L'adorable petit jardin est à l'abandon...


À titre de comparaison, regardez cette petite vidéo du même jardin réalisée l'an passé:


Nous nous engageons dans les longs couloirs... déserts:


Que vont devenir tous ces sous-verres qui racontaient l'hôpital depuis sa création en 651.


Ponctuant chaque pavillon, les splendides escaliers sont comme neufs !


Par endroit, tels d'antiques palimpsestes, d'énigmatiques inscriptions se lisent encore:


Sous l'escalier menant à l'ancienne chapelle, cette statue:


Aux murs, de très anciens panneaux en ardoise devenus illisibles avec le temps:


Pour rappel, l'ancienne chapelle dont l'entrée se trouvait en haut de ces escaliers a été transformée en salle de cours et n'est plus accessible.


Mais dans la partie haute de la chapelle, on a recréé un tout petit oratoire qui semble être encore en activité: 


Pendant que nous sommes sur les sommets, profitons de ce temps triste à mourir...


Voyez-vous quelqu'un ?


Oui, alors ta devise "Moi je suis la résurrection et la vie", il faudrait peut-être la revoir... ou l'appliquer à l'hôpital !


Le saviez-vous ? 
Du haut de l'Hôtel-Dieu, on aperçoit le Capitole de Washington... (Non, je ne me drogue pas)


et toujours ces escaliers:


Que vont devenir ces œuvres rencontrées au hasard des couloirs?


Pas un chat... Il ferait nuit, j'aurais peur!


Et ces innombrables plaques et autres monuments aux morts, que vont-ils devenir ?


Admirez la finesse de celui-ci:



Ces escaliers !


Je sais que certains d'entre vous pensent: "Mais pourquoi ne parle-t-il pas de la statue ?"
Ce sera l'objet d'un prochain article !


En sortant, sur le trottoir de l'Hôtel-Dieu qui est, rappelons-le, sur le parvis de Notre-Dame de Paris, cette vision...
Cette photo a été prise mercredi 13 décembre 2017 à 15h58, devant des milliers de touristes... 


1 parvis Notre-Dame, Paris IV°.

5 commentaires:

Arnaud a dit…

Je suis curieux de voir si quelque chose aboutira de ce grand projet de rénovation de l'île de la Cité voulu par François Hollande...

marc a dit…

Impressionnant, les syndicats ont donc pliés devant martin hirsch et le sort de cet hôpital a donc été scellé
Quand je pense qu'avant le projet de tribunal de paris aux batignolles, il avait été envisagé d'étendre le palais de justice sur l'Hôtel-Dieu, projet qui avait "capoté" à cause de son coût et de l'opposition des syndicats hospitaliers hostiles à la fermeture de cet osto.
résultat: le palais de justice part dans une tour hors de prix et l'hôtel-dieu est abandonné.
Triste en effet

JPD a dit…

J'espère bien que non !

rova a dit…

une partie de l'HTD risque bien de partir dans des activités privées commerciales mais il reste les urgences, le centre du sommeil et de diagnostic, ainsi que de la psychiatrie, un service de rééducation fonctionnelle respiratoire de jour et je pense que l'activité de consultation va augmenter

J'espère que le petit jardin sera de nouveau entretenu aux beaux jours

le grand barde de PBA a dit…


La psychiatrie est donc encore sur place , enfin une bonne nouvelle pour le tenancier de ce blog et le grand barde

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...