.

.

Commentaires

Certains d'entre vous me signalent que leurs commentaires ne sont pas publiés. Ce dysfonctionnement affectant Blogger m'oblige à aller les chercher manuellement.
Si vous ne voyez pas apparaître vos commentaires après un délai raisonnable (bah oui, on n'est pas aux pièces non plus !), merci de me le signaler à l'adresse paris.bise.art@gmail.com .

mardi 31 octobre 2017

Égouts: mise à l'eau d'un bateau

Le 26 octobre dernier vers minuit, une activité inhabituelle bloquait la rue du cardinal Lemoine, dans le cinquième arrondissement.
Nulle publicité car on ne souhaite pas s'encombrer de trop nombreux badauds, mais quelques touristes un peu perdus et quelques parisiens mis dans la confidence, dont votre serviteur.


Les opérations ont déjà commencé: on enlève les dalles de la chaussée deux par deux, non sans les avoir préalablement numérotées afin de pouvoir aisément les remettre en place.




Dans son coin, un énorme semi-remorque attend patiemment. Et regardez qui se repose sur la remorque: le bateau-vanne immatriculé BV25 vu hier !




Les plaques ont toutes été ôtées, c'est maintenant les poutres transversales qui s'envolent:  





Regardez bien l'homme en blanc à droite. Sa tenue étanche de protection est à usage unique. Lorsqu'il descendra sous terre, il portera le masque qui est dans son dos pour ne pas être exposé aux gaz parfois mortels et inodores qu'on rencontre dans les égouts.


Derrière lui, on met la dernière main aux préparatifs en montant à la main les garde-fous qui ceintureront le vide.



Ça s'agite du côté du bateau. Le semi-remorque va reculer jusqu'à être parallèle au trou. 


On arrime le vaisseau-fantôme à la grue...



... Et il s'élève doucement dans les airs !
Croyez-moi, un bateau de sept tonnes volant dans une rue de Paris au niveau du deuxième étage, c'est plutôt impressionnant.


Mais vous verrez tout ça bien mieux en regardant cette vidéo:


10 commentaires:

Pierre a dit…

Merci pour ce document passionnant. J'aurais adoré voir ça de mes propres yeux.

JPD a dit…

Cette opération n'a lieu qu'une ou deux fois par an. Ils ne veulent pas communiquer afin d'éviter la présence encombrante de trop de badauds.
J'ai dû moi-même promettre de ne pas divulguer l'information avant qu'elle n'ait eu lieu.

le grand barde de PBA a dit…

une opération similaire l'année dernière avait fait l'objet d'un documentaire ,
merci de cet article si intéressant mais aussi " puant "

JPD a dit…

Comment ça mon article pue ?
Z'allez voir si je me déplace !

marc a dit…

Impressionnant, bravo pour le film, PBA était visiblement accrédité vu la proximité , peut être même JP portait il le bel uniforme blanc ou jaune?

JPD a dit…

Non, non, le jaune ne me va pas et le blanc me boudine !
J'étais au courant et j'ai pu me glisser au premier rang, mais je n'étais pas "accrédité".
Et puis j'aurais eu trop peur que, si elle était venue, madame Hidalgo me jette à l'égout ! :))

Thérèse a dit…

Impressionnant! Merci pour le reportage.

le grand barde de PBA a dit…

Je crois qu'il y a très peu de chance de croiser l'Amère Anne pour de tels évènements
Vous avez vu , son ex copain Marcel Campion a voulu installer de force le marché de Noel , mais la maréchaussée veille et il a rebroussé chemin

Anne a dit…

Merci. Passionnants vos articles, photos et vidéo relatant le travail des égoutiers de Paris. Notre petit fils Hugo -9 ans- vient de se découvrir une passion ! Dans son village du biterrois juste des caniveaux et des fossés, hélas, fort mal entretenus et qui débordent à la moindre pluie soutenue.

le grand barde de PBA a dit…

d'ailleurs Hugo n'a t il pas décrit Jean Valjean dans les égouts de Paris ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...