.

.

vendredi 8 septembre 2017

Collection Debuisson (3)

Pour voir l'ensemble des articles parus à propos de cette collection, cliquez sur le libellé "Collection Debuisson" au bas de cet article.

***

Suite de notre visite exclusive de la collection Debuisson.

C'est dans la salle à manger que nous avions aperçu des assiettes accrochées au mur.


Toute une collection consacrée à Paris bien sûr


Alors, vous pouvez jouer les blasés en disant "Bof, des assiettes..." mais si j'étais vous, je m'approcherais un peu plus...


Aviez-vous déjà vu ces barrières ?
La barrière de Fontainebleau se tenait sur l'actuelle place d'Italie.


La barrière du trône, dont les colonnes n'avaient pas encore reçu les statues de Philippe Auguste et Saint-Louis; ces deux statues n'arriveront qu'en 1845.


La barrière de l'Etoile (actuelle place Charles de Gaulle) était constituée de deux pavillons Ledoux que l'on reconnaît à leurs colonnes. Mais ce qui est remarquable ici, ce sont les deux gros piliers visibles entre les pavillons d'octroi: ce sont les futurs piliers de l'arc de Triomphe alors encore en travaux. On peut raisonnablement dater cette vue de 1810.


La caserne du Prince Eugène (actuelle caserne Vérines) et la fontaine aux lions. Cette vision de l'actuelle place de la République est intéressante. Elle nous montre la place après 1854 (construction de la caserne) mais avant 1867 (départ de la fontaine aux lions pour la porte de la Villette). 
La place recevra ensuite l'autre fontaine aux lions, plus grande, qui est aujourd'hui place Daumesnil.


Le château de Saint-Cloud, bombardé et incendié en 1870, lors de la guerre franco-prussienne.


Une vision originale de l'église Saint-Sulpice. Le télégraphe Chappe installé sur les deux tours; nous sommes en 1840 environ.


 L'intérieur de Notre-Dame de Paris sans chaises, comme il était d'usage.


Le Palais de l'Industrie, édifié pour l'exposition universelle de 1855 à l'emplacement des actuels grand et petit palais, et qui sera détruit en 1896.


La chapelle impériale du palais des Tuileries, qui disparaîtra avec le Palais.


Deux assiettes représentant le palais des Tuileries, détruit sous la Commune. Notez l'ancienne graphie "Thuileries" sur la première assiette.



à suivre...

3 commentaires:

marc a dit…

sont ce du creil et montereau?

JPD a dit…

Alors là, je ne sais pas !
Je demanderai à madame Debuisson la prochaine fois que je la verrai.

le grand barde de PBA a dit…

dites JPD , il mesure combien l'appartement de Mme Dubuisson ?
elle doit avoir un brave travail quand elle passe l'aspirateur et le plumeau
à part ça félicitez là de notre part pour sa très belle collection

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...