.

.

Commentaires

Certains d'entre vous me signalent que leurs commentaires ne sont pas publiés. Ce dysfonctionnement affectant Blogger m'oblige à aller les chercher manuellement.
Si vous ne voyez pas apparaître vos commentaires après un délai raisonnable (bah oui, on n'est pas aux pièces non plus !), merci de me le signaler à l'adresse paris.bise.art@gmail.com .

jeudi 17 août 2017

Château de Vaux-le-Vicomte (11) - Les jardins

Hors Paris

Suite de la visite

Pour voir l'ensemble des envois consacrés à ce château, cliquez sur le libellé "Château de Vaux-le-Vicomte" à la fin de cet article.

***

Afin de faciliter la compréhension, j'ai tracé en jaune sur cette vue aérienne le chemin parcouru dans cet article.


Nous nous sommes quittés alors que je me trouvais perché en haut d'un escalier, bien embêté pour rejoindre les rives du grand canal. Heureusement, une mini-route de montagne a été aménagée sous les arbres, qui permet à mon bolide de s'affranchir de la déclivité; ça ressemble plus à une attraction foraine qu'à une vraie route, c'est très rigolo !


Tous mes sens étant en éveil, il ne m'a pas échappé qu'un fort glouglou avait accompagné ma descente. Il s'agit de la résurgence du ru Bobée.


Ce ruisseau avait été dévié en 1648 et canalisé dans une galerie souterraine de 670 mètres. Cette galerie se visite.



Nous sommes donc désormais sur la berge du grand canal qui s'appelle aussi "canal de la poêle". Pourquoi ce nom ? Regardez le plan !



Dans l'axe du grand canal, arrêtons-nous et regardons vers l'est. 
C'est délibérément que Le Nôtre a voulu cette "fenêtre" sur un autre monde. La petite rivière (l'Anqueuil) et ce pont du XIV° siècle (le pont de Mons) forment un tableau qu'on rêverait d'avoir peint.


J'avoue être resté de longues minutes à l'arrêt devant tant de beauté.



Tournons maintenant la tête vers l'ouest: le grand canal qui suit le bassin de la poêle contraste par ses lignes droites avec le paysage bucolique que nous venons de voir. Devant nous, un kilomètre de nature domptée...


Nous contournons la poêle...


Damned, nous sommes suivis !


De ce côté du grand canal, on voit mieux les terrasses à gauche et l'arrivée du ru Bobée à droite. Entre les deux, la route en lacets permettant aux bolides de monter ou de descendre (il y a même un sens unique !).


Invisibles des jardins et tournant le dos au château, les "Grandes cascades" sont un long mur d'eau (quand il y en a).  


Question: Dans cette photographie, un château est caché. Le trouverez-vous ?


En regardant vers le sud, on se trouve face aux "Grottes"


Dans chacune des sept niches se trouvaient jadis des créatures chimériques qu'il est bien difficile d'identifier aujourd'hui.



Sous les deux escaliers d'extrémité se trouvent deux impressionnantes statues. Ce sont, à gauche , la représentation symbolique de la rivière Anqueuil alimentant le canal, et à droite le Tibre qui arrose Rome.


Encore une fois, on ne peut manquer de se retourner...


"Quo non ascendet ?" me demandé-je in petto.
Grimpons ! Me répondis-je. *

* Note du traducteur: "Quo non ascendet ?" était la devise du surintendant Fouquet, bien en adéquation avec son emblème, l'écureuil. Cela signifie "Jusqu'où ne montera-t-il pas ?"
On sait ce qu'il en fut pour Fouquet. Peut-être JPD a-t-il voulu nous prouver qu'il avait fait du latin, peut-être a-t-il voulu nous indiquer que nous allions emprunter un chemin escarpé.


Nous empruntons un chemin pentu qui nous permet de surplomber les grottes et ainsi de découvrir le bassin des grenouilles, très apprécié de votre serviteur (mais pas en eau).


Et nous arrivons au bassin de la gerbe (d'eau).



Derrière nous, plein sud, se trouvait lorsque j'ai effectué cette visite (30 mars 2017) un échafaudage assez peu gracieux... C'était Hercule qui faisait sa toilette !


J'emprunte à La République de Seine et Marne cette photo de la statue D'Hercule après rénovation. Cette statue fait six mètres de haut et ferme la perspective du château. Nous sommes à plus d'un kilomètre de celui-ci.


à suivre...

Château de Vaux-le-Vicomte, Maincy (Seine et Marne).

2 commentaires:

marc a dit…

superbe l'Hercule doré
c'est beaucoup plus beau, je crois qu'il était blanc (marbre) avant?

JPD a dit…

Je ne crois pas qu'il ait été en marbre. Sur le site du jardinier du domaine, vers la fin, on voit une photo de la statue prise avant la restauration. Ça ressemble plutôt à du bronze sale.

Site du jardinier: http://vauxlevicomte.pagesperso-orange.fr/index.html

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...