.

.

Commentaires

Certains d'entre vous me signalent que leurs commentaires ne sont pas publiés. Ce dysfonctionnement affectant Blogger m'oblige à aller les chercher manuellement.
Si vous ne voyez pas apparaître vos commentaires après un délai raisonnable (bah oui, on n'est pas aux pièces non plus !), merci de me le signaler à l'adresse paris.bise.art@gmail.com .

mercredi 16 août 2017

Château de Vaux-le-Vicomte (10) - Les jardins

Hors Paris

Suite de notre visite

Pour voir l'ensemble des envois consacrés à ce château, cliquez sur le libellé "Château de Vaux-le-Vicomte" à la fin de cet article.

***

Nous allons faire le tour des jardins en trois articles. Afin de faciliter la compréhension, j'ai tracé en jaune sur cette vue aérienne le chemin parcouru dans cet article. 

capture d'écran Google maps


Notre promenade démarre du pont-levis du château; mon premier objectif figure sur la gauche de cette photographie:


C'est fou comme une architecture de qualité peut être regardée sous n'importe quel angle en restant belle.



C'est peut-être d'ici que les huit termes gardant l'entrée du domaine se remarquent le mieux


Et me voici au volant d'un bolide !
Attachez vos ceintures...


Le problème avec ce château, c'est que quel que soit l'endroit d'où on le regarde, il évoque la perfection. Ce n'est pas le syndrome de Stendhal, mais presque !


Pour mieux comprendre l'œuvre d'André Le Nôtre, qui mieux que le le Chef Jardinier de Vaux le Vicomte - Patrick Borgeot - pouvait nous expliquer:
"pour que cette immensité ne paraisse pas disproportionnée, Le Nôtre utilise les principes de la « perspective ralentie » qui consiste à agrandir les différents éléments du jardin (statues, bassins, parterres) au fur et à mesure qu'ils s'éloignent du château afin de comprimer les perspectives. Par exemple, de la terrasse Sud, on croirait que le bassin carré du bout du jardin est de la même taille que le bassin rond situé au premier plan alors qu' il est 8 fois plus grand !"


Nous longeons le petit canal ouest, au bout duquel se trouve la grille du potager:




Entre les petits canaux est et ouest, à l'intersection de l'axe majeur du domaine, se trouve le rond d'eau 



Dans le parterre de la couronne, on trouve au milieu d'un bassin... une couronne !
Cet hommage au roi de France n'a pas eu les effets escomptés pour le malheureux Fouquet...



À l'extrémité du petit canal est, se trouvent "les grilles d'eau" - jadis plus hautes - destinées à fermer la perspective des petits canaux. Symétriques de la grille du potager, les escaliers permettaient aux visiteurs d'avoir une meilleure vue d'ensemble sur les jardins.



Sur cette photographie, vous voyez l'extrême douceur de la déclivité. Elle suffit pour que les deux petits canaux soient invisibles depuis la terrasse du château.




Nous nous sommes éloignés du château et - conséquence de la théorie de la perspective ralentie citée plus haut - les statues sont ici plus hautes qu'à proximité immédiate du château.


Ah, ne critiquez pas mon bolide ! Il fait partie du paysage.




Ici, la grotte sèche (ou confessionnal),  qui fermait autrefois un troisième axe est-ouest.


Encore un clin d’œil du génial Le Nôtre: les grottes que nous croyions à notre portée sont en réalité de l'autre côté du grand canal !


Et si vous pensez que nous sommes sur le quai, sachez que nous sommes un étage plus haut et que mon bolide n'est pas conçu pour descendre les escaliers !


Mais heureusement, la signalisation routière est bien faite... 
Heu... Je vais où, moi ?



à suivre...

Château de Vaux-le-Vicomte, Maincy (Seine et Marne).

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...