.

.

mercredi 12 avril 2017

Hôtel Lully - Centre allemand d'histoire de l'art

Bâtie en 1670 par l'architecte Daniel Gittard pour Jean-Baptiste Lully, surintendant de la musique de Louis XIV, cette maison de ville fastueuse a perdu la quasi-totalité de son décor intérieur.



Il faut dire qu'elle revient de loin. Naguère encore, on entreposait des barriques de vin dans ses caves...


On doit cependant observer sur la façade neuf mascarons représentant des masques de théâtre:


Côté rue Sainte-Anne, au dessus de l'entrée principale initiale, on peut voir un bas-relief composé de divers instruments de musique (l'entrée se trouve aujourd'hui rue des petits champs).



L'intérieur de l'hôtel a été complètement massacré refait de manière contemporaine, à l'exception du plafond d'un petit salon qui a échappé aux barbares...
Je précise que ces destructions sont intervenues avant l'installation du Centre allemand d'histoire de l'art.


C'est un petit bijou:



Ne me demandez pas pourquoi, mais il manque au centre du plafond 
Diane et Endymion, deux personnages du "Triomphe de l’amour" composé par Lully comme le montre cette gravure de Radet:




Si l'accès à la bibliothèque est libre, on ne peut voir ce petit salon qu'à la condition qu'il ne soit pas occupé.
Merci à la charmante hôtesse d'accueil qui a bien voulu m'y conduire !



L'hôtel Lully abrite aujourd'hui le Centre allemand d’histoire de l’art (Deutsches Forum für Kunstgeschichte) et est ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 18h.

Entrée libre

45 rue des petits champs, Paris I°.

Aucun commentaire: