.

.

mercredi 19 avril 2017

Esmod - De la forge à la mode

Cet immeuble sobre dont le permis de construire date de mai 1914 verra sa construction retardée à cause de la guerre.


L'unique ornement de la façade - un canon, une ancre, une grenade - nous indique que nous étions surement chez des marchands d'armes !


Vérifications faites, cet immeuble fut d'abord édifié pour abriter le siège social des Forges et Aciéries de la Marine et d'Homécourt.
Par le biais de fusions-acquisitions successives, ce sera la Compagnie des ateliers et forges de la Loire (CAFL) qui deviendra Creusot-Loire en 1970 par fusion avec la Société des forges et ateliers du Creusot.
Aujourd'hui, ce bâtiment abrite rien moins que la première école de mode française, ESMOD France.


Passé l'entrée, nous voici dans un atrium qui pourrait tout aussi bien avoir été celui d'un grand magasin ou d'une banque.
Que la structure du bâtiment soit métallique n'a rien de surprenant lorsque l'on sait qu'il a été construit par des maîtres de forge... Ils avaient des prix !


L'ensemble est inondé de lumière grâce à une verrière


Pour monter dans les étages, nous n'emprunterons pas ce joli petit escalier...


Nous lui préférerons l'escalier principal, plus digne de PBA !



Vous ai-je dit que j'aimais les escaliers ?


Surtout que celui-ci est éclairé naturellement par une gracieuse verrière:


On ne se lasse pas de la vue sur les coursives qui abritent les salles de cours


Laissez-moi penser qu'un environnement beau et raffiné comme celui-ci agira positivement sur les futurs Yves Saint-Laurent qui grandissent dans un tel cadre.


Notule persiflante et venimeuse: quel dommage que les étudiants en architecture ne bénéficient pas d'un environnement comparable ! (Clic !)


♫  La pendule de l'entrée, s'est arrêtée sur quinze heures...  ♫


La grande verrière éclairant l'atrium est un pur chef d'œuvre:


La partie sommitale peut s'ouvrir: 


J'ai eu beau regarder partout, je n'ai pas trouvé de signature. Si quelqu'un sait...


Il est temps de redescendre, car c'est d'en bas que la vue embrasse cet ensemble remarquable qui, à ma connaissance, n'est pas classé. Pourquoi ?




L'accès à cette école n'est pas autorisé en temps normal. Il vous faudra guetter une occasion exceptionnelle pour avoir la chance d'y pénétrer.
Je tiens quant à moi à remercier très chaleureusement Monsieur Edwin Hermel qui nous a permis de faire ces photographies.

ESMOD, 12 rue de La Rochefoucauld, Paris IX°.

6 commentaires:

Anne a dit…

SOMPTUEUX ! Vos deux derniers articles sont un régal pour les yeux et l'esprit...Merci.

JPD a dit…

Seulement les deux derniers ?

Snif...

le grand barde de PBA a dit…

non JPD seuls vos 2208 derniers articles sont magnifiques

Anne a dit…

Non, Cher JPD, vous savez, nous savons, combien votre blog est un puits d'enseignement et de découvertes mais je souhaite aussi protéger vos chevilles si nécessaires pour chevaucher votre fier destrier et, donc, vous permettre de toujours chausser vos bottes. Bien à vous.

JPD a dit…

Ah bon, ça me rassure ;))

Reste le problème de ma tête que j'ai de plus en plus de mal à faire entrer dans mon casque...

Anne a dit…

Alors une seule solution...Changer de taille de casque !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...