.

.

lundi 20 février 2017

Passage d'Antin: le passage oublié

La cité d'Antin existait avant que le boulevard Haussmann voit le jour. Cette voie privée (accessible au public) avait été construite sur les terrains des hôtels de Montesson et d'Orléans.
Elle était, sur les plans anciens, reliée à le rue de la chaussée d'Antin par une galerie couverte, le passage d'Antin. Ici, des plans de 1839, 1855 et 1910:
Qu'est devenu ce passage ?


Prenons un peu de hauteur et regardons... Vous voyez ce que je vois ? 


Rendons-nous maintenant rue de la Chaussée d'Antin, au numéro 46. Nous y trouvons l'entrée d'un hôtel et un magasin Parashop...

capture d'écran Google earth

Faisons le tour et rendons-nous dans la cité d'Antin.
Au numéro 29, surprise ! Une porte nous indique l'entrée des bureaux de la société Parashop.


La façade laisse penser qu'ici, naguère, on trouvait un restaurant.Toc, toc, toc !


Grâce à l'amabilité du personnel, j'ai pu entrer dans les bureaux et prendre par une fenêtre ces photographies:


Au fond, avec ses deux gros machins ronds (qu'est-ce ?), l'immeuble surélevé des Galeries Lafayette (27 rue de la Chaussée d'Antin).


L'actuelle verrière est récente. Elle remplace l'ancienne structure en bois dont on voit encore des morceaux de charpente. 


Un détail comme je les aime: d'anciens isolateurs en porcelaine nous rappellent qu'à Paris, les fils électriques n'ont pas toujours été enterrés.


N'espérez pas pouvoir déambuler dans l'ancien passage. Un bureau de type "open-space" occupe la plus grande partie du volume sous la verrière. Des gens y travaillent (si, si !), c'est pourquoi je n'ai pas pris de photo.


J'adresse mes remerciements les plus chaleureux au personnel de la société Parashop pour son accueil et sa disponibilité.

46 rue de la chaussée d'Antin et 29 cité d'Antin, Paris IX°.

6 commentaires:

le grand barde de PBA a dit…

vous pouvez toujours essayé de me prendre en photo au boulot , le dernier qui m'a vu travailler est mort et enterré depuis belle lurette
excellente enquête qu'on peut qualifier de Nobélisable

JPD a dit…

Ah oui, vous connaissez Chantal Nobel ?

le grand barde de PBA a dit…

ayant passé toute ma jeunesse dans les Maures et le début de ma carrière professionnelle dans la cité du bailli de Suffren , effectivement j'aurais pu croiser le chemin de Chantal Nobel qui malheureusement se faisait très rare à cause de Sacha Distel
je pensais bien entendu pour vous au Prix Nobel de littérature ,du nom du sympathique inventeur de la dynamite ou de la TNT

Tilia a dit…

Sage ou passage, rien ne se perd tout se transforme !...

D'après une émission entendue récemment, les "open space" sont facteur de burn-out.

Anonyme a dit…


Ah ! Tilia, cet anglais qui a certainement son équivalent en français....
Pourquoi ce jargon de facilité ? ce vocabulaire qui s'incruste, qui ronge. On ne lit plus un titre d'infos de nos jours sans ces scories.
Otto.

Martine a dit…

Le passage d Anton, j y suis allée de multiples fois dans mon enfance. Il y avait un magasin de trains électriques lui à la sortie Antin, une librairie de bondieuseries....