.

.

jeudi 12 janvier 2017

Pianos Erard (2) - La salle Erard (la vraie !)

Revenons quelques instants dans la grande cour de la maison Erard.
Au fond à droite (rectangle vert), se trouve la salle proposée à la location sous le nom de "salle Erard".
Mais regardez au-dessus (cercle rouge), ce bâtiment dont le toit dépasse... Elle est là, la vraie salle Erard !


Au fond de la cour, cette double porte abritée donnait accès à la fameuse salle de musique


Vous êtes perdus ? Ce plan va vous éclairer !
En rouge: la façade (flèche) et la verrière (cercle) de l'immeuble industriel du 23 rue du mail.
En bleu: La courette (entrée des ateliers)
En vert: la façade (flèche) et la grande cour du 13 rue du mail.
En orange: la vraie salle Erard dont une entrée donnait rue Paul Lelong (flèche).


La salle possédait donc deux entrées, l'une pour les "grandes" soirées où les invités passaient par la grande cour, devant l'hôtel de la famille Erard, ce qui explique la double porte cochère facilitant la manœuvre des fiacres.
Le second accès se trouvait au numéro 11 rue Paul Lelong. La façade est toujours là, intacte !



Levez les yeux et vous verrez que les œils-de-bœuf conservent le souvenir de la musique



La porte d'entrée bénéficie d'une semblable décoration mais celle-ci est de création récente.


La salle Erard, présentait des musiciens fameux et de petites formations. Vous noterez que toutes les grandes marques d'instruments possédaient leur salle (Gaveau, Pleyel).


Nous entrons. La porte est ouverte aux heures ouvrables car plusieurs entreprises se partagent désormais le bâtiment.
En effet, le volume de la salle proprement dite a été entresolé et réaménagé, c'est bien dommage !





Au deuxième niveau, les escaliers montant vers le pigeonnier ont conservé leurs ferronneries musicales !



La salle Erard n'était pas une salle dédiée aux concerts symphoniques. C'était une salle plutôt intime consacrée à la musique de chambre, dont la jauge devait être approximativement de 300 personnes. En voici une gravure:


Pour ceux qui connaissent, elle devait être assez comparable à la petite salle Brahms (Brahmssaal) du Musikverein de Vienne:



Vous croyez en avoir terminé avec les pianos Erard ? Vous vous trompez !

à suivre...

13 et 23 rue du mail, Paris II°

3 commentaires:

Le grand barde de PBA a dit…

Quel début d'année en fanfare, on ne peut pas dire que vous y alliez piano piano
Laissez moi deviner , pour Erard 3 vous allez faire un boeuf avec JF Copé et Mme Valls ??

JPD a dit…

Johnny Hallyday a dit: "A queue piano !"

marc a dit…

Excellent reportage, dans la lignée du funiculaire de Meudon. Il y a aussi une très belle salle blanche moulurée (avec dessus de porte instruments de musique) dans l'hotel Erard. on la voit de la cour lorsque les fenêtres sont ouvertes. C'est le pendant de la "fausse salle Erard" de part et d'autre de l'escalier monumental

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...