.

.

vendredi 27 janvier 2017

Le tunnel oublié de Montmartre

C'est en voyant cette gravure envoyée par le montmartrologue Denis de Montmartre (est-ce vraiment un pseudo ?) que me vint l'idée de cet article.
Penchons-nous sur cette vue aérienne (regardant vers l'ouest) du cimetière de Montmartre. Nous y voyons le pont Caulaincourt à l'état de projet; il ne sera inauguré qu'en décembre 1888.



Mais observons de plus près la partie droite de la gravure. Nous y voyons l'actuel cimetière de Montmartre, et au nord (à droite sur l'image), son extension aujourd'hui disparue (cercle vert):


Sur cette image, j'ai rapproché les plans de 1878 et d'aujourd’hui. On voit clairement le périmètre de l'extension nord qui formait un quadrilatère entouré par les rues Coysevox, Marcadet, Eugène Carrière et Etex (aujourd'hui rue de la barrière Blanche).


Aux 12 hectares du cimetière initial (périmètre actuel), on ajouta donc les 9 hectares de l'extension nord où l'on plaça les concessions temporaires ou gratuites... les pauvres, quoi !
Cette partie nord fut ouverte en 1847 et désaffectée en 1879; les pauvres purent alors "bénéficier" des nouveaux cimetières parisiens extra muros.
Le niveau des tombes étant plus bas que le sol de la rue Etex, il fallut construire un tunnel pour relier les deux parties du cimetière.
Et ce tunnel, nous le voyons très bien en zoomant sur notre gravure !


Que reste-t-il aujourd'hui de cette extension ? Rien, car c'est là que fut construit l'hôpital Bretonneau ainsi que le square Carpeaux. En revanche, la toponymie vient à notre secours car une des allées du cimetière actuel porte le nom de "avenue du tunnel".


Suivons cette avenue. On voit bien la différence de niveau entre le cimetière et la rue qui passe derrière le mur de soutènement


Les bâtiments modernes devant nous sont les nouveaux immeubles du centre gériatrique qui remplace l'hôpital Bretonneau.

Petite note philosophique: après avoir été un cimetière, ces terrains furent consacrés à l'enfance (Pédiatrie), puis à la gériatrie... Sic transit...


Arrivés au bout de l'avenue, nous buttons sur le haut mur derrière lequel passe la rue de la barrière blanche (autrefois rue Etex). Si vous regardez bien, derrière le petit cagibi, on voit encore la découpe de la voûte du tunnel !


Maintenant, faisons litière (j'adore cette expression) de quelques mythes (oui car en plus, je suis anti-mythes).
Ne croyez pas les guides qui vous diront que ceci est une (ancienne) entrée des carrières de Montmartre.
Ne croyez pas les romanciers qui vous diront qu'ici s'ouvrait un réseau de souterrains.
Inutile aussi de chercher à pénétrer dans le cagibi, vous n'y trouveriez qu'un mur, le même que nous voyons à l'extérieur; le tunnel a été comblé.


Cimetière de Montmartre, entrée par le 20 avenue Rachel, Paris XVIII°.

3 commentaires:

Le grand barde de PBA a dit…

un de vos meilleurs articles

JPD a dit…

Un de vos meilleurs commentaires ! 😝

le grand barde de PBA a dit…

n'insistez pas , je ne prendrais pas comme pseudonyme " le grand cireur de pompes de PBA"