.

.

.

.

vendredi 4 novembre 2016

Hôtel de la Salle

Cet hôtel aux noms multiples fut construit en 1639 pour Thomas de Bragelongne, d'où son premier nom: Hôtel de Bragelongne (parfois déformé en "Hôtel de Bragelonne").
En 1815, c'est un autre occupant - le duc de Cambacérès - qui lui laisse son deuxième nom: L'hôtel de Cambacérès.
Mais c'est la duchesse de la Salle de Rochemaure qui, en 1899,  lui donnera son appellation la plus courante aujourd'hui: L'hôtel de la Salle.
Plus récemment, le ministère des finances occupera l'hôtel jusqu'en 2005, date à laquelle il sera vendu à un fonds d'investissement.
Après un intermède houleux où la société Aristophil y réalisa quelques expositions, c'est à présent la foncière LFPI présidée par Gilles Etrillard qui possède les lieux.

L'hôtel de la Salle photographié par Eugène Atget:



C'est une exposition consacrée à Florence - Renaissances - qui nous fournit l'occasion de visiter cet hôtel


Sous le porche, prenez la porte à gauche; vous êtes dans le hall d'entrée de l'hôtel dont le plafond n'est qu'un aperçu de ce qui nous attend



Le marbre rouge du Languedoc est décidément bien beau !


Le palier du premier étage, l'étage noble:



Le plafond de ce palier est original: il liste les différents occupants des lieux



Adjacent au palier, un vestibule octogonal distribue les pièces de réception


La qualité de la restauration est bluffante: regardez comme la porte de l'ascenseur a été intégrée dans des boiseries XVII°.


Les boiseries brutes donnent à cette pièce un aspect un peu austère, même si la cheminée met une note de fantaisie:




Mes photographies tentent de vous montrer la splendeur de ces pièces sans enfreindre la règle qui interdit de montrer l'exposition !



Ce qui fut sans doute le grand salon est très clair, tout de boiseries blanches et or, ponctué de peintures champêtres



On hésite ici entre le style Renaissance et le style III° république...




Très (trop ?) dorée, cette pièce vaut surtout par son plafond



Voila, nous avons fait le tour de cet hôtel. Je ne saurais trop vous recommander d'aller y faire un tour, car nul ne sait quelle sera la destinée du lieu...


Regardez où vous mettez les pieds !
Oui, oui, ce sont des pavés en bois !


Exposition "Renaissances" ouverte jusqu'au 18 décembre 2016.
Entrée: 8,00 €

21 rue de l'université, Paris VII°.

2 commentaires:

marc a dit…

Extraordinaire . Scoop à ne pas rater. L'extérieur a tellement été remanié que l'on ne pouvait imaginer la somptuosité des salons.

Miranda a dit…

On ira voir, ça donne envie !