.

.

.

.

vendredi 21 octobre 2016

Musée historique du domaine de Saint-Cloud

Hors Paris

Devant les guichets de péage qui contrôlent l'accès automobile au parc de Saint-Cloud, on ne remarque qu'à peine ce long bâtiment bas et gris. C'est pourtant là que se trouve le Musée historique du domaine de Saint-Cloud.
Si le parc de Saint-Cloud existe toujours avec ses célèbres jeux d'eau, le château a malheureusement été incendié lors de la guerre de 1870, puis rasé en 1892.
Le musée historique, géré par le Centre des monuments nationaux (CMN), présente des souvenirs de ce domaine qui fut la résidence d'été des souverains français jusqu'à la chute de Napoléon III.


La grande salle dite de présentation restitue l'état du palais en 1860.
Certaines sculptures ont été sauvées des ruines




Des dessins et des peintures nous donnent une assez bonne idée du domaine à l'époque


Cette grande huile sur toile de Jean-Baptiste Feret nous montre la vallée de la Seine depuis Saint-Cloud. On y distingue au centre l'abbaye de Longchamp et plus loin à sa droite le château de Madrid. Notez au passage le troupeau de moutons paissant au métro Pont de Sèvres !


Cette "vue d'avion" nous montre le domaine avec son château, le village de Saint-Cloud et le pont au même emplacement qu'aujourd'hui.


La pièce-maîtresse de cette salle est la grande maquette du château tel qu'il était peu avant sa destruction.



La "grande salle" nous présente des meubles et des tableaux provenant du palais





Savez-vous comment s'appelle ce ridicule petit fauteuil ?
Un "bout de pied" ! Celui-ci avait été commandé par la reine Maris-Antoinette pour le pavillon de la Félicité.


Ce grand portrait en pied (huile sur toile) de l'Empereur Napoléon III d'après Winterhalter est dans tous les livres d'histoire.


Lui faisant face, le portrait en pied de l'impératrice Eugénie, du même auteur


Des objets précieux comme ce service à thé au chiffre de Louis-Philippe, en porcelaine dure de Sèvres.



Dans un coin, le masque mortuaire (copie) de Napoléon I° nous rappelle que c'est ici, à Saint-Cloud, le 18 brumaire an VIII (9 novembre 1799), que Bonaparte mit fin au Directoire et instaura le Consulat. 


Alors bien sûr, ce petit musée n'est ni le Louvre ni Orsay, mais il est bien agréable de se trouver seul ou presque devant un tableau... N'est-ce pas là le vrai luxe ?
Un dernier point: N'hésitez pas à partager votre intérêt pour les collections avec la responsable de l'accueil, elle sait tout !

Attention, ce musée n'est ouvert que le jeudi (de 15h30 à19h00) et le dimanche (de 15h30 à 19h00).

Entrée gratuite.

Grille d'honneur, Saint-Cloud (Hauts de Seine).

Aucun commentaire: