.

.

.

.

lundi 17 octobre 2016

Musée de l'érotisme

Un immeuble entier, sept niveaux ! Heureusement qu'il y a un ascenseur...
En plein quartier de Pigalle, place Blanche, on est tenté de ne voir dans cette appellation de "musée" qu'un alibi pseudo-culturel pour attirer le chaland... Et bien pas du tout, il s'agit d'un véritable musée, une collection d'objets ayant trait à l'érotisme comme on en voit peu.


Même les musées se mettent au vélo !


Dans de grandes vitrines, d'innombrables objets provenant des cinq continents



Des estampes japonaises aux mille et une nuits, le monde entier nous tend les bras...


Des dessins, des tableaux de tous styles, mais aussi des objets... inhabituels


Hoo !



Certains objets sont de véritables œuvres d'art


De la vaisselle de différentes origines


De la Grèce à l'Arabie, une constance: l'amour des animaux...


Des machines aux mécanismes complexes...


Dans des vitrines des miniatures qui sont comme des maisons de poupées...


Des miniatures qui nous présentent une Arabie souriante...


Des idées pour décorer votre salon...


N'oublions pas de passer à table...


Je vous ai gardé un petit exercice pour la fin:
Agrandissez le tableau ci-dessous et essayez de dénombrer le nombre de copulants !


Si vous voulez voir ces collections uniques, dépêchez-vous !

Ce musée privé va fermer à la fin du mois

72 boulevard de Clichy, Paris XVIII°.

2 commentaires:

Le grand barde de PBA a dit…

Mon cher JPD si le printemps en stimule beaucoup je vois que pour vous l'automne n'est pas synonyme de baisse de la libido
lançons un crowfunding pour sauver ce musée , DSK ouvrira ses bourses pour la contribution

Pierre a dit…

Quelle tristesse, quelle époque ! Pigalle sans son musée de l'érotisme c'est comme Montmartre sans son Sacré Coeur. Un musée tout à fait honorable et qui a toute sa place dans ce quartier si particulier.