.

.

.

.

mercredi 14 septembre 2016

Le nymphée de Chatou

Hors Paris

Entre 1762 et 1780, Henri-Léonard de Bertin - ministre de Louis XV puis de Louis XVI - fait construire un château sur son domaine de Chatou et de Montesson récemment acquis; ce sera le "château neuf".
Le domaine sera utilisé pour des expérimentations agricoles, notamment la pomme de terre qu'il promouvra avec Parmentier.


Mais le domaine sera aussi dédié à l'agrément; des fabriques parsemaient le terrain: pavillon chinois, chaumière, bergerie, etc... Ainsi qu'un nymphée.
C'est à Soufflot que Bertin confiera l'aménagement de ce nymphée, seul vestige encore visible de la splendeur du domaine.


Le nymphée se situe dans une propriété privée; on ne peut donc pas y accéder. Cependant, si vous vous placez sur l'île de Chatou, rive ouest avant le barrage, vous apercevrez ce gros coquillage rose sur l'autre rive.



Aménagé face à la Seine sur une terrasse, Soufflot cherchera à imiter un coquillage (une coquille saint-Jacques).



Hélas, après la Révolution, le domaine devra être morcelé pour être vendu par parcelles qui elles-même seront loties au fil des ans.
Tombant en ruine, le château sera détruit en 1910. Il ne subsiste que le nymphée aujourd'hui.



N'espérez pas en voir plus lors des journées du patrimoine. 
Contrairement à ce qui est écrit sur le site de la ville de Chatou, le nymphée ne sera pas accessible cette année.


 Quai du nymphée, Chatou (Yvelines).

1 commentaire:

Tilia a dit…

Belle découverte.
Merci pour les zoom en cascade