.

.

.

.

vendredi 13 mai 2016

Passage Boudin

À deux pas du réservoir de Ménilmontant, le passage Boudin se cache en espérant que les bétonneurs parisiens continueront à l'ignorer. Son nom ne vient ni du peintre normand, ni de la préparation charcutière, il vient du nom d'un ancien propriétaire.


 Il relie la rue de la justice à la rue Alphonse Penaud


Un artiste :


Chut ! écoutez le silence.








Au milieu du passage, un élargissement de la chaussée forme une sorte de placette circulaire :


Vous êtes sûrs qu'on est à Paris ?





On a envie de remercier ces gens qui ont placé ça et là des objets rien que pour notre plaisir



Passage Boudin, Paris XX°.

3 commentaires:

Anne a dit…

J'aime quand le fer à béton est travaillé, certes pour interdire toute intrusion, mais avec tant de recherche...
Heureux riverains qui vivent dans ce délicieux passage ! Quelques instants de calme et de sérénité,merci.

Anonyme a dit…

ce petit decrochement au milieu me rappelle la Villa Hallé dans le XIVe.....

le grand barde de PBA a dit…

au vu la dernière photo , moi qui croyais qu'il était facteur ,je crois qu' il nous a bien roulé dans la farine ,lui comme tous les autres