.

.

.

.

mercredi 18 mai 2016

Monument des Droits de l'homme

Lorsqu'on se rend au Champ de Mars, c'est la plupart du temps pour voir la tour Eiffel. Il est vrai que celle-ci fait de l'ombre à tout ce qui l'entoure...
Promenez-vous par exemple dans l'allée Adrienne Lecouvreur... Vous croiserez bientôt l'avenue Charles Risler au milieu de laquelle se dresse un curieux monument. 
Commandé par la mairie de Paris pour le bicentenaire de la Révolution française, ce monument des Droits de l'homme est l'oeuvre d'Ivan Theimer.
Jacques Chirac, alors maire de Paris, confiera à son ami Michel Baroin - Grand maître du Grand orient de France - la supervision de ce travail. C'est sans doute ce qui explique la forte influence maçonnique qui se dégage de chaque détail de cette œuvre complexe.



L'aspect général est celui d'un tombeau; mais celui-ci est-il égyptien ou hébraïque ?


Précédé de deux pylônes en bronze, le monument est entouré de personnages et d'objets du même métal qui méritent notre attention:



Je vous laisse déchiffrer...


N'est-il pas mignon ce petit bonhomme avec son drôle de chapeau ?


Ne soulevez pas le couvercle, il y a un serpent !


Inscriptions symboliques et personnages divers à la base des pylônes :



Si je ne dis pas de bêtise, ce sont les tables de la loi :
Correction : Merci au lecteur qui m'a corrigé ! Il s'agit de la Déclaration des droits de l'homme, ce qui prouve que je suis parfaitement capable de dire des bêtises !


Où mène cette porte ?


Attardez-vous sur les détails innombrables qui parsèment les quatre côtés du monument



Il y a même un cadran solaire ! (et des pigeons, grrr... )


On déplorera, hélas, l'état d'abandon du monument. Aucun entretien. Des plaques vertes indiquent une moisissure due à l'humidité.
Mais peut-être est-ce cela la végétalisation de Paris...


  Avenue Charles Risler (côté rue de Belgrade), Paris VII°.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Je ne suis pas sûr qu'il s'agisse des tables de loi car elle semble compté une trentaine de points (et non 11 comme le nombre de commandements), ce serait donc plutôt une représentation de la Déclaration des droits de l'homme.

Je pensais que ce monument était un mausolée qui contenait une représentation de la déclaration.

Tant que j'y suis, je rappel que la "Déclaration des droits de l'homme et du citoyen" est reconnue comme Mémoire du monde par l'UNESCO depuis 2003 (au même titre que la Tapisserie de Bayeux ou l'appel du 18 juin)

JPD a dit…

Vous avez raison, c'est bien la Déclaration des droits de l'homme. Je vais faire une correction !

Merci de votre commentaire.

le grand barde de PBA a dit…

J'étais loin de me douter que ce bâtiment avait 27 ans

Anonyme a dit…


Oui....on croirait un vestige de la civilisation égyptienne ! sans le prestige.
Et en cet endroit, plutôt moche.
La preuve ? Jusqu'alors, personne n'en a parlé.
Otto.