.

.

.

.

mercredi 25 mai 2016

Garde républicaine - Le quartier Carnot

Savez-vous où se trouve le seul quartier de cavalerie en activité ayant conservé son aspect du XIX° siècle ? À Paris bien sûr, car rappelons que le bois de Vincennes fait partie du XII° arrondissement.


Le quartier Carnot se cache dans le bois de Vincennes, derrière le château médiéval et à deux pas du "fort neuf". Il abrite un des régiments de cavalerie de la Garde républicaine.

capture d'écran Google maps

 Ses huit hectares s'organisent autour d'une immense carrière double où s'entraînent les cavaliers. Dans l'axe de l'entrée, le bâtiment principal prend des airs de château :


Quelles que soient la date et l'heure de votre visite, vous assisterez à des entraînements; mais souvenons-nous que nous n'assistons pas à un spectacle. Ces cavaliers travaillent !


Ici, un entraînement de conduite à rênes longues :



Mais faites donc attention où vous mettez les pieds !


La grande piste qui ceinture les carrières centrales prend parfois des airs de campagne


Avec discrétion, nous jetons un œil dans un des manèges couverts où a lieu une reprise :


Le dos au bâtiment principal, nous voyons les deux pavillons d'entrée au milieu desquels pointe le donjon du château de Vincennes.


Couché dans le foin...


Mais si, je vous assure que nous sommes à Paris !


 De ce petit bâtiment, proviennent de curieux bruits...


C'est le pédicure pour chevaux !
On me signale dans l'oreillette qu'on dit "maréchal-ferrant"... Admettons.


On ne visite pas une maréchalerie tous les jours. Celle-ci est rendue passionnante par les explications données avec gentillesse par les gardes.



Les écuries mêlent boxes et stalles :


Même les chevaux sont gentils !



C'est ici que sont organisées les "Portes ouvertes" de la Garde républicaine en septembre (les prochaines auront lieu les 24 et 25 septembre 2016). Elles sont très courues.

La société Cultival organise depuis peu des visites guidées régulières du quartier Carnot. Ces visites fort intéressantes mériteraient cependant une amélioration : du ciel bleu car ça fait de bien plus jolies photos !


Ci-dessous une petite vidéo réalisée par les équipes "cinéma" de Paris-Bise-Art:



Je tiens à dire un grand merci à tous les gardes républicains pour la gentillesse et la patience dont ils ont fait preuve au cours de cette visite.

Quartier Carnot, esplanade Saint-Louis, Paris XII°.

  

4 commentaires:

Anne a dit…

Ah quand Paris sent bon...le foin et le crottin -excellent pour les rosiers-. Merci pour cette sortie équestre.

Anonyme a dit…


Dans mon Market, on trouve maintenant, et depuis peu, du saucisson de cheval.
Il est bien plus gros qu'un saucisson ordinaire de porc et sa peau est d'une jolie couleur brique.
Quel rapport avec le centre d'entrainement de la Garde Républicaine ? me demanderez-vous.
Aucun, justement. Sauf, peut-être, l'amour du cheval, sous toutes ses formes, puisqu'on trouve aussi, au même endroit, je veux dire au Market, du crottin de cheval présenté en sacs papier. Nickel !
En voulez-vous un sac, Madame Anne, pour vos rosiers ?
C'était la minute équestre, culinaire et généreuse de
Cavalier-Otto.

JPD a dit…

Pour rebondir sur Otto, ou du moins sur son commentaire (j'ai honte parfois), je précise que les chevaux de la Garde républicaine vivent une retraite heureuse et meurent de leur belle mort à la campagne. Aucune monture ne va aux abattoirs.

Anne a dit…

Merci pour votre généreuse offre, Cavalier-Otto, vivant loin de Paris, je peux me procurer crottin et fumier -moutons et brebis- sans difficulté et ceci sans l'aide d'un certain Robert M. (car je vis dans le Biterrois mais pas à Béziers...ouf). Mais, souvent, si triste de ne pouvoir visiter les lieux présentés ici.