.

.

.

.

vendredi 22 avril 2016

Un château pour le gaz !

Alors que la rue de Maubeuge n'existait pas et que la rue Lafayette n'avait pas terminé sa croissance, une "usine pour le gaz" existait ici ainsi qu'en atteste ce plan de 1839 :



Le premier contact avec cette "usine à gaz" est une magnifique grille en fer forgé où l'on voit encore les initiales SGP pour Société du gaz de Paris.
C'est aujourd'hui le siège de GRDF, filiale du groupe ENGIE et opérateur du plus long réseau de gaz naturel en Europe.


Après avoir franchi le premier immeuble, nous découvrons un somptueux bâtiment de style Louis XIII qui n'a rien à envier à certains châteaux.
Il a été édifié en 1864 par l'architecte Léon-Armand Darru à l'emplacement de l'ancienne usine à gaz.


Notez le flambeau (de gaz !) surmontant l'horloge.


L'entrée...  Un château vous dis-je !


Dans des niches, les déesses du confort moderne symbolisant l'éclairage et le chauffage au gaz.


Nous montons dans les étages en empruntant ce superbe escalier :


Le premier étage - celui de la direction - a conservé ses torchères d'époque, de même que les verres à l'acide signés par le maître-verrier Paul Bitterlin.


Dans les bureaux, on trouve encore ces calorifères d'époque :


Ne faites pas de bruit, nous sommes dans le couloir de la direction !


La salle Sophie Germain - salle du conseil - a été équipée des écrans, éclairages, etc, qui conviennent à son utilisation actuelle, mais si l'on cherche bien...


... on voit encore le plafond,


... Et dans les angles, des médaillons qui sont autant d'hommages à de grands scientifiques : Lavoisier, Arago, Billaut et Lebon.


Notre déambulation continue et, par une fenêtre, nous apercevons cette rue intérieure avec à gauche, les anciennes écuries.


Un dédale...


Des passerelles...


Sur un des toits, surveillées par une caméra, des ruches ont été installées. La récolte a lieu chaque année au mois de juin (Clic !).


Cette immense structure m'intrigue... Ça ressemble à une verrière, non ?


Gagné !
Nous nous trouvons dans le grand hall...


Les appliques ne fonctionnent plus au gaz, mais les lettres SGP (Société du gaz de Paris) sont toujours là.



Avouez que ça avait de l'allure !


---> Cette visite n'aurait pas été possible sans l'invitation de notre lecteur Yves F. que je remercie très chaleureusement.

Sans y être conviés, vous ne pourrez pas entrer dans ces bâtiments. Cependant, les portes sont parfois ouvertes lors des journées du patrimoine (en septembre).

GrdF, 6 rue Condorcet, Paris IX°.
  

2 commentaires:

marc a dit…

Fabuleux. Cela n'a été ouvert qu'une fois aux journées patrimoines. Mille mercis pour ce reportage ainsi qu'à votre "introducteur"

Anne a dit…

Si ravie de pouvoir penser, maintenant, que l'expression "UNE USINE A GAZ"puisse être est un lieu raffiné et qu'il est possible, de "faire du beau" pour abriter des bureaux et usine...J'aime la touche finale des ruches (qui se multiplient sur les toits de Paris). Dans les années 70, j'en voyais deux, depuis la baie vitrée de mon bureau, sur une partie des toits du siège du Crédit Lyonnais. Une extraordinaire visite, merci.