.

.

Commentaires

Certains d'entre vous me signalent que leurs commentaires ne sont pas publiés. Ce dysfonctionnement affectant Blogger m'oblige à aller les chercher manuellement.
Si vous ne voyez pas apparaître vos commentaires après un délai raisonnable (bah oui, on n'est pas aux pièces non plus !), merci de me le signaler à l'adresse paris.bise.art@gmail.com .

vendredi 1 avril 2016

Chez le Gouverneur militaire de Paris, aux Invalides

Lorsque vous vous trouvez face à l'entrée principale des Invalides, un solide panneau sur la gauche vous indique que vous pénétrez chez le Gouverneur militaire de Paris


Il nous faut contourner le fier bâtiment pour accéder - boulevard des Invalides - aux jardins du gouverneur ( dont je me contenterais volontiers ).
 


Prendre son petit-déjeuner sous un cèdre en plein Paris ...
 


La porte aux lions nous tend les bras... Entrons !
 

Dès l'entrée, des flûtes à champagne sont alignées... Nous sommes dans une bonne maison !
 

Pour tout vous dire, je n'ai pas été personnellement invité par le Gouverneur ; j'ai profité d'une vente de charité donnée dans ses salons au profit de nos soldats blessés pour prendre ces photos ( après avoir demandé l'autorisation, bien sûr ).
 

Une première galerie nous accueille ; les œuvres exposées, peintures, sculptures, bijoux, etc... sont toutes à vendre.
 

Vient ensuite une enfilade de salons dorés, bien dans la tradition du XVII° siècle ( pièces communicantes, pas de couloir ). 





La dernière pièce et peut-être la plus surprenante, c'est ce jardin d'hiver décoré de teintes douces :
 



Mais pourquoi n'ai-je pas des plafonds comme ça ?
 


Au fond du jardin d'hiver, une arche s'ouvre sur une grotte :
 


Avouez que ça a de la gueule tout ça, non ?
 

----->  La prochaine vente de charité aura lieu du 7 au 10 avril 2016.

Hôtel des Invalides, Paris VII°.

9 commentaires:

Anonyme a dit…


De la gueule, certes, et pas Cassée, celle-là.
Je viens justement de lire un petit livre qui traite du "Gouvernement Militaire de Paris" dans une période brûlante.
Le titre :
"Et Paris devint allemand - Comment les parisiens le vécurent (9-14 Juin 1940)"
de Alain Couprie - Ed. Cherche Midi.
Otto.

Tilia a dit…

Intéressant. Je vais peut-être y aller faire un tour, pour visiter et surtout parce que j'ai repéré (dans votre huitième photo) de jolies babioles présentées sur une table :-)

JPD a dit…

Les photos ci-dessus ont été prises l'an passé ; ce ne sont donc pas les mêmes objets qui seront mis en vente cette année, mais on peut compter sur une sélection de bon goût. Nous sommes dans le VII° tout de même ! ;-)

Anne a dit…

Comme un poisson dans l'eau dans ce milieu ! Une grotte, j'ai, aussi, bien cherché l'aquarium...En vain et pourtant en ce jour... Merci pour cette charmante visite chez le Gouverneur.

charly pierre a dit…

Mais comment font ils pour depuis la fin du service militaire obligatoire , pour entretenir ça .Autrefois vous aviez les trouffions corvéables à merci pour une bouchée de pain , maintenant il faut payer
Je suis heureux de savoir que pendant que je rampais dans la boue ou autres stages commandos et que des adjudants débiles me gueulaient dessus , leurs généraux se la coulaient douce
c'est sûrement dans ces bureaux qu'on a manigancé l'accusation de Dreyfus ou signé les décrets scélérats des fusillés pour l'exemple

JPD a dit…

Soldat Charly Pierre, m'f'rez huit jours !
Rompez !

charly pierre a dit…

Face aux Mangin ,Nivelle et autres généraux bouchers , seuls de Larminat et de Bollardière trouvent grâce à mes yeux

Anonyme a dit…


Cela prouverait-il que les Généraux se civilisent (ou s'humanisent ?)maintenant ?
Je confirme JPD en précisant : corvée de chiottes tous les jours ! Ca marche ensemble.
Otto.

marc a dit…

Je viens de visiter les salons en ce jour 7 avril 2016. C'est ouvert jusqu'à dimanche.
Merci du tuyau. Il faut en profiter.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...