.

.

.

.

mardi 1 mars 2016

Ruines de l'abbaye de Longchamp - Des questions

Résumé des chapitres précédents :



J'avais intitulé ces photos "Ruines de l'abbaye de Longchamp", me fiant - entre autres - au très sérieux Atlas de Paris au Moyen Age (éd. Parigramme) de Philippe Lorentz et Dany Sandron. 
L'image suivante en est extraite :



Un lecteur, David S., m'avait d'ailleurs envoyé une gravure que je reproduis ici :


Rappelons que l'abbaye de Longchamp se trouvait grosso modo à l'emplacement de l'actuel château de Longchamp.



Jacques Hillairet ( et Tilia ) attestent que le moulin original était en bois, comme sur cette illustration déjà publiée :



L'actuel moulin se trouve à l'intérieur de l'hippodrome de Longchamp ; il a été totalement reconstruit lors de la construction de l'hippodrome, sous le baron Haussmann.
Mais a-t-il été reconstruit au même endroit que l'ancien ?



Sur le très officiel site "Paris Info", on peut lire :
"L'abbaye fut détruite en 1795 mais le moulin fut conservé.
Il resta en activité jusqu'en 1809, servant à pomper l'eau du lac inférieur pour l'amener au lac supérieur
."
Ce qui est tout de même un peu fort de café lorsqu'on sait que les lacs seront construits par l'ingénieur Alphand sur ordre du préfet Haussmann,  nommé en... 1853 !

Ceci pour vous dire que les recherches sont très difficiles, les sites internet comme les livres se copiant les uns les autres sans donner de réponse convaincante.

Mais je suis confiant dans la mise en réseau de tous les cerveaux de PBA !

à suivre...

Route des moulins, bois de Boulogne, Paris XVI°.


7 commentaires:

charly pierre a dit…

trop fort
j'ai bien lu comme vous Paris Info , mais je suis tombé dans le panneau
et l'étang de l'abbaye date de la même époque ?
jamais deux sans trois , après le pavillon de Bavière , le machin du métro Dupleix , le moulin de Longchamp

Tilia a dit…

Oui, pas faciles les recherches, avec le manque de rigueur constaté un peu partout sur internet.
Un exemple flagrant avec Le moulin de Longchamp en 1820 (soit-disant), peint par Amédée Buffet... alors que ce peintre est né en 1864 !!!

En outre, la date de 1820 contrecarre celle de la gravure du moulin en bois, elle aussi datée de 1820.

Tilia a dit…

Pour ce qui est de l'emplacement du Moulin de Longchamp, quand on regarde bien le soubassement circulaire en pierre sur lequel repose le moulin actuel du champ de course, il semble bien similaire à celui de l'ancien moulin sur pivot...

Par ailleurs j'ai repéré sur Google Earth les emplacements de la tour crénelée (ancien pigeonnier de l'abbaye) du moulin du champ de course et de votre mystérieuse tour. Ce qui permet de voir que l'ancien pigeonnier est plus proche du moulin de Longchamp que de la tour en ruine que vous avez découverte. Et que, partant de là, il y a tout lieu de penser que le moulin de Longchamp est bien l'ancien moulin de l'Abbaye.

Tilia a dit…

Autre chose, je pense que la solution de l'énigme passe par l'origine de l’appellation "route des Moulins" appliquée à celle qui passe justement à côté de la tour en ruine cachée parmi les arbres.

Mais j'ai eu beau chercher, jusqu'ici je n'ai rien trouvé à propos de plusieurs moulins dans le Bois de Boulogne...

Tilia a dit…

En conclusion (pardon de mobiliser autant d'espace dans les commentaires) la tour de votre photo est sans conteste la même que celle de l'Atlas de Paris au Moyen Age (éd. Parigramme) que vous montrez.

Maintenant, il faudrait savoir si cet Atlas précise que le moulin de sa photo était, ou non, l'ancien moulin de l'abbaye... Ou bien UN ancien moulin de l'Abbaye de Longchamp qui aurait pu en avoir deux.
Ce qui, dans ce dernier cas, expliquerait l’appellation "Route des Moulins".

marc a dit…

et ne pas oublier la grosse tour crénelée à côté du château de Longchamps qui serait d'après Ruth Fiori (Paris vestiges) un colombier de l'abbaye transformé en habitation par Alphand en 1858.... Cela fait donc 3 tours (celle devant le polo, moulin à vent?, celui de l'hippodrome et...la tour crénelée)

Tilia a dit…

Dans ma rafale de commentaires, j'ai oublié de dire que j'ai repéré sur Google Earth les emplacements de la tour crénelée (ancien pigeonnier de l'abbaye) du moulin du champ de course et de votre mystérieuse tour.
Ce qui permet de voir que l'ancien pigeonnier est plus proche du moulin de Longchamp que de la tour en ruine que vous avez découverte, et donne à penser que, logiquement, le moulin de Longchamp devrait être l'ancien moulin de l'Abbaye...

En définitive, si la mystérieuse tour n'est pas la ruine d'un second moulin de l'abbaye, je pense de plus en plus qu'elle a néanmoins fait partie des bâtiments de l'abbaye, ainsi que le mentionne la gravure de Gallica (publiée de votre précédent billet sur ce sujet) intitulée "Ruines de l'abbaye de Longchamp dans le parc de Mr. Chantaud, villa de Longchamps au Bois de Boulogne". La villa de Longchamp étant (sauf erreur de ma part) actuellement occupée par l'Inserm.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...