.

.

.

.

lundi 21 mars 2016

L'immeuble troubadour de la rue Servan

La façade sur rue est plutôt passe-partout...


... Même si la porte cochère prend un air médiéval :
 


Le long passage distribuant les trois immeubles de cette propriété laisse entrevoir une autre porte et assume avec dignité son style troubadour :
 

La première cour nous présente une jolie fontaine...
 


et si l'on regarde bien dans les coins, parfois dissimulés par des tuyaux, des faïence en parfait état qui évoquent la musique. Elles proviendraient de l'Exposition universelle de 1867.
 

La façade du deuxième bâtiment est la plus exubérante
 


Ne se croirait-on pas en Suisse ?
 

Nous passons sous le deuxième bâtiment
 



Le dernier immeuble, s'il est plus classique, n'en comporte pas moins des détails soignés :
 

Cette sortie habituellement fermée donne sur la calme cité Joly :
 

44 rue Servan, Paris XI°.

3 commentaires:

Anne a dit…

De surprise en surprise...Et tellement dépaysant ! Pour des raisons professionnelles, il y a bien longtemps, je passais devant cette porte-cochère très particulière et m'interrogeais sur le pourquoi d'une telle symbolique. Merci de satisfaire, aujourd'hui, à ma curiosité. Je ne cesse de penser que vous possédez plus de "paires d'yeux" que la plus part d'entre nous et je m'inquiète, aussi, pour votre propre sécurité en chevauchant votre fier destrier tant votre attention se porte sur ce Paris que vous aimez et aimer tant à nous faire partager.

charly pierre a dit…

On peut donc dire que JPD a un oeil de faucon ou une vue d'aigle

JPD a dit…

Merci Anne !

@ Charly Pierre : Tout est vrai chez moi, Môssieur !