.

.

.

.

lundi 19 octobre 2015

Musée de Montmartre - La deuxième vie

Notre dernière visite au musée de Montmartre remonte à 2009 ( Clic ! ). A l'époque, de sévères menaces pesaient sur l'existence même du musée et une impressionnante mobilisation internationale ( à laquelle PBA avait participé ) avait réussi à faire reculer la Mairie de Paris.
C'est aujourd'hui dans une toute autre ambiance que je vous invite à découvrir le "nouveau" musée.
Dès l'entrée, on ne peut qu'être séduit par la vue sur la maison du Bel-air où sont abritées les collections permanentes.


Un mini-moulin rouge, pas de doute, nous sommes bien à Montmartre !


Le nouveau circuit de visite nous fait passer par les "Jardins Renoir" qui communiquent avec l'hôtel Demarne où les expositions temporaires sont organisées. Au fond, le café Renoir.



L'avantage de ce nouveau circuit est de permettre aux visiteurs de profiter de la vue sur les vignes.


L'entrée s'effectue désormais "côté jardin", sur la face nord.


Vieilles photographies, peintures, objets, tout est là dans un cadre rafraîchi.


Des nouveautés comme ces décors en zinc d'Henri Rivière pour le théâtre d'ombre...


... ou cette grande toile d'Adolphe Willette réalisée pour le cabaret du Chat noir.



La véritable novation est bien sûr la reconstitution de l'appartement-atelier de Suzanne Valadon et Maurice Utrillo. Nous grimpons ce petit escalier.


Saisissant ! Nous entrons dans un appartement dont les occupants viennent de partir.


La reconstitution est parfaite, jusqu'aux moindres détails


La grande verrière orientée au nord comme il se doit éclaire l'atelier où la peinture n'est pas encore sèche !




Dans la petite chambre d'Utrillo, le détail qui tue : un train électrique et une bouteille de rouge !


Comme beaucoup, je suis heureux de voir que ce petit musée a non seulement survécu mais semble avoir pris un nouvel envol sous l'égide de la société Kléber-Rossillon qui en est le nouveau gestionnaire.
Des expositions temporaires sont organisées ; actuellement une exposition consacrée à Suzanne Valadon et à son fils Maurice Utrillo se tient jusqu'au 15 février 2016.
Plus d'info sur le site du musée : Clic !


Musée de Montmartre, 12 rue Cortot, ParisXVIII°.


4 commentaires:

Pierre BOYER a dit…

Sympa !

Pierre

Anonyme a dit…


Le train appelé électrique posé sur le plancher est en réalité un train mécanique. Ici : un jouet bon marché. On tournait la clé de la locomotive située d'un côté pour remonter le ressort de propulsion qui, en se détendant, faisait tourner les roues de la loco tractant les wagons. Après 3 ou 4 tours du circuit rail, le convoi s'arrêtait. Il n'avait plus de ressort !....
Il n'y va donc pas trahison quant à sa situation historique dans l'époque, et le jouet était écolo, avant la lettre, car il ne produisait pas de fumée et il ne sifflait pas non plus.
"Que c'est triste un train qui siffle dans la nuit".................
Mécan'Otto.
NB - les chambres paraissent nettement plus modestes dans leur ameublement que les pièces d'apparat.

Thérèse a dit…

Merci.

Lucas a dit…

Belle idée de visite oui, merci !