.

.

.

.

lundi 12 octobre 2015

L'abri souterrain du Ministère de la Santé

En 1939, il fut décidé de construire des abris anti-aériens dans de nombreux bâtiments publics. Le bâtiment du Ministère de la santé qui venait d'être terminé, vit sa partie centrale détruite en urgence. Les travaux de creusement constituèrent un quasi-record de vitesse, jugez-en :
 - Début des travaux   : 12.04.1939
 - Béton terminé          : 29.06.1939
 - Locaux accessibles  : 12.07.1939 
 - Chantier terminé      : 31.07.1939

En trois mois et demi, un abri en béton de 495 mètres carrés équipé de portes anti-souffle étanches était achevé ; il pouvait contenir 280 à 350 personnes.
Utilisé comme salle d'archives, l'abri est toujours là, et c'est grâce aux efforts opiniâtres de Madame Catherine Baude, chef du bureau de la politique de documentation du ministère, que le public a pu le visiter lors des journées du patrimoine. Merci madame et bravo pour vos efforts !

Descendons !


Mais je n'ai rien dit !


Une grande partie de l'abri, utilisée comme salles d'archives, a malheureusement vu disparaître certains équipement comme les "vélos" qui servaient à assurer la permanence de la ventilation.


Une porte d'entrée blindée, étanche et anti-souffle :


Les parties intouchées sont comme neuves : aucune infiltration, pas de fissure.



Admirez le soin apporté à la police de caractères, tellement "Art déco" !


Ici un râtelier à fusils et un gros filtre à air :


Cet appareil reste pour moi mystérieux. Supportait-il des bouteilles d'oxygène ?


Là une porte blindée qui a joué les filles de l'air...


Si on lit la petite plaque émaillée, on voit que l'abri était alimenté en eau de source :


Le groupe électrogène (disparu) était protégé par une porte blindée :


On fait attention à la marche et on remonte vers la surface !


Voir également la magnifique "salle des guichets", déjà visitée par PBA ( Clic ! ).

Ministères sociaux, 14 avenue Duquesne, Paris VII°.

11 commentaires:

charly pierre a dit…

rafraichissez moi mon Alzheimer , dans quel ministère vous aviez nous montré les vélos ?
toujours un excellent article

JPD a dit…

Cher Aloïs,
Vous en vîtes aux Colonies ( http://paris-bise-art.blogspot.fr/2012/11/le-bunker-du-ministere-des-colonies.html ) ainsi qu'aux anciens combattus (http://paris-bise-art.blogspot.fr/2013/09/le-bunker-du-ministere-des-anciens.html ), mais, eussiez-vous cherché "abri" dans le nuage de libellés ou eussiez-vous tapé "abri" dans la case "recherche" que vous l'eussiez trouvé !
Quand je dis qu'on ne se sert pas assez de la colonne de droite :!

charly pierre a dit…

Non je regrette j'ai pensé à la colonne de droite , mais j'ai cherché " vélo" et je n'ai trouvé qu'un article sur la Belgique et un autre sur Saint Léonard de Noblat , bourgade limousine , berceau de Poupou
trève de plaisanteries , comment expliquez vous que le ministère de la Santé porte le nom d'une excellente marque de rhum martiniquais , en l'occurence Duquesne qui bénéficie d'une AOC , un gage de qualité dont conviendra ce cher Otto

JPD a dit…

C'est pour éviter toute confusion avec la rue Bardinet, dans le XIV° !

charly pierre a dit…

C'est vrai ,j'avais omis Bardinet
pour Saint Etienne on a l'église et ne me dites pas que le lieu délimté par la Biévre , la Marne et la Seine entre Paris et Charenton s'appelait autrefois Trois Rivières

Anonyme a dit…

Moi (pour une fois !) je peux répondre à votre question relative à la structure inconnue qui vous intrigue. Il suffit de la station de métro Dupleix pour faire chauffer vos méninges et ne pas la surchauffer encore maintenant en ajoutant ce nouveau mystère.
Je peux vous dire, aujourd'hui, que c'est l'oeuvre d'un sculpteur futuriste, un précurseur, en somme, tel qu'il en foisonne aujourd'hui tortillant la ferraille au Nom de l'Art Abstrait.
Par contre, je n'ai pas son nom. On s'en passera....
Otto.

Anonyme a dit…


Comme on dit à Dieppe - ô Charly - à propos de Duquesne :
E pas Du quêne...è du bronze.
Le rhum, c'est pas mon truc. Mais si vous me parlez d'un Picon-Bière, ah, alors..........
Otto.

charly pierre a dit…

Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse
que ce soit du rhum, du vin, du partis, de la vodka ou même de la vipérine

JPD a dit…

Je sens que je vais installer des éthylotests sur ce blog...

geodaszner a dit…

c'est donc là que se trouve le vrai trou de la sécu?

JPD a dit…

Je pense que nous serons tous d'accord pour décerner à Geodaszner le Vermot d'or pour cette brillante intervention ! ;-))